Russie: Le pont de la stupidité a happé ses 173 et 174e victimes

Actualisé

RussieLe pont de la stupidité a happé ses 173 et 174e victimes

Pourtant soigneusement signalé comme très bas, cet ouvrage à Saint-Pétersbourg est constamment embouti par des véhicules trop hauts.

par
lematin.ch
1 / 9
Coup double pour le dernier accident en date. Le bus voit le camion bloqué mais, plutôt que de comprendre le danger, il décide de passer à côté. Et reste bloqué..

Coup double pour le dernier accident en date. Le bus voit le camion bloqué mais, plutôt que de comprendre le danger, il décide de passer à côté. Et reste bloqué..

YouTube
Et quand on arrive assez vite, cela peut provoquer de gros dégâts.

Et quand on arrive assez vite, cela peut provoquer de gros dégâts.

Facebook
De très gros dégâts.

De très gros dégâts.

VK

Pour trouver un surnom à ce pont, les habitants de Saint-Pétersbourg n'ont pas eu à chercher trop loin. Ils l'ont appelé le «pont de la stupidité». Et pour cause: depuis sa mise en service en 2014, les accidents se succèdent à un rythme hallucinant. Et à chaque fois ce sont les mêmes: des véhicules trop hauts, camions et bus, passent dessous et heurtent le tablier de l'ouvrage. Soit ils restent bloqués dessous, soit ils en ressortent gravement endommagés.

En cause, la très (trop) faible hauteur de ce pont. Construit en 2009, il devait, selon les plans, faire 5 mètres de haut. Mais au final, suite à une mauvaise réalisation, il ne fait plus que 3 mètres. Pas de problème, les autorités ont juste signalé la chose avec un panneau interdisant aux véhicules de plus de 2,70 m de passer dessous.

Un gâteau pour le 150e

Mais les chauffeurs sont en fait tombés dans le panneau et, en 2018, la ville a «fêté» son 150e accident. Si cela a beaucoup fait rire certains, qui ont sorti gâteau et ballons pour l'occasion, cela a nettement moins plu au conseil communal de Saint-Pétersbourg. Qui a exigé que la Municipalité fasse quelque chose.

On aurait pu démolir le pont pour le reconstruire plus haut, creuser la route pour l'abaisser, mais non. La Ville s'est contentée de multiplier les avertissements, avec un portique avant le pont et des panneaux avec des photos de précédents accidents.

Le portique installé en 2018. Photo DR

Le portique installé en 2018. Photo DR

Deux d'un coup!

Rien n'y a fait et les accidents ont continué. Le dernier en date a même fait exploser tous les records de stupidité, comme le raconte 7Info. Le 13 novembre, ce n'est pas un, mais deux véhicules qui se sont coincés sous le pont. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, c'est d'abord un camion qui s'est engagé et est resté bloqué. Arrive un bus, qui a donc aussi franchi le portique en touchant forcément les objets qui y pendent, puis est passé devant les panneaux d'avertissement. Il voit le camion bloqué. Que fait-il? Il décide, comme la piste de droite est bouchée, de dépasser le véhicule coincé (qui fait la même hauteur que lui, donc) par la gauche! Bravo! Ce jour-là, le pont a enregistré ses 173 et 174e victimes. Les habitants de Saint-Pétersbourg n'ont pas fini de rigoler avec leurs camionneurs, qui sont vraiment les rois des ponts.

Joli doublé! Vidéo YouTube.

Michel Pralong

Ton opinion