Actualisé 11.06.2020 à 12:31

Le portrait glaçant du suspect de l'affaire Maddie

Prédateur

L'Allemand que la police soupçonne d'avoir enlevé la fillette semble être un vrai tueur en série vu les affaires auxquelles on le relie aujourd'hui.

par
Michel Pralong
Christian Brueckner, photographié ici lors de son arrestation en Italie en 2018, est suspecté dans 6 autres disparitions et un viol.

Christian Brueckner, photographié ici lors de son arrestation en Italie en 2018, est suspecté dans 6 autres disparitions et un viol.

AFP/Carabinieri Milano

L'annonce le 3 juin dernier par la police allemande de la découverte d'un nouveau suspect dans l'affaire Maddie a fait surgir l'espoir de résoudre un mystère vieux de 13 ans. Celui de la disparition de la petite Britannique Madeleine McCann, âgée de 3 ans, le 3 mai 2007, dans un hôtel de Praia da Luz, dans le sud du Portugal. L'enfant, qui était restée dans la chambre pendant que ses parents mangeaient le soir au restaurant, n'y était plus lorsque ceux-ci étaient revenus.

Après de multiples rebondissements, les parents ayant eux-mêmes figuré sur la liste des suspects, l'annonce de la semaine dernière semble être la piste la plus sérieuse jamais découverte dans l'affaire. Le nouveau suspect, Christian Brueckner, est un Allemand de 43 ans. L'homme purge actuellement une peine de prison de 7 ans en Allemagne pour avoir violé une Américaine de 72 ans alors qu'il cambriolait son logement au Portugal en 2005. Il a été arrêté en Italie en 2018 sur la demande de la police allemande pour ces faits ainsi que pour trafic de drogue.

Prévenu par un complice?

S'il est devenu suspect dans l'affaire Maddie, c'est parce que les policiers allemands, en collaborant avec leurs collègues portugais ont découvert que cet homme, qui est un pédophile multirécidiviste plusieurs fois condamné, a régulièrement séjourné dans l'Algarve au sud du Portugal, entre 1995 et 2007 et a même loué quelques années une maison entre Lagos et Praia da Luz, lieu où a disparu Maddie. Selon la police allemande, l'individu aurait travaillé dans la restauration mais gagnait également sa vie en commettant des cambriolages dans des complexes hôteliers et en vendant de la drogue.Il pourrait avoir découvert Maddie en cambriolant la chambre de ses parents.

Selon le «Sun» et des médias portugais, le suspect pourrait même avoir été prévenu par un complice qui travaillait dans l'hôtel de Maddie. Celui-ci lui aurait révélé que la fillette serait seule ce soir-là après être tombé sur la réservation du restaurant sur laquelle était indiqué que les parents voulaient rester à proximité, puisqu'ils laissaient leur fillette dans la chambre. Le suspect pourrait avoir enlevé et emmené la petite dans son van VW qu'il possédait à l'époque.

Christian Brueckner aurait été, selon le «Spiegel», condamné pour la première fois pour abus sexuels sur enfant, tentative d'abus sexuel et exhibitionnisme alors qu'il n'avait que «17 ans». Et, selon le «Daily Mail», au moment de l'affaire Maddie, il était sorti de prison quelques mois plus tôt, en décembre 2006 après avoir purgé 9 mois au Portugal pour vol dans une station essence.

Lié à six disparitions et un viol

Mais, outre l'espoir de savoir enfin ce qui est arrivé à Maddie, la révélation de l'identité du suspect a déclenché une vague de nouvelles enquêtes et témoignages qui pourrait indiquer que l'homme était un fait un vrai tueur en série. Le 5 juin, la justice allemande indiquait en effet chercher à savoir si l'individu pouvait être lié à la disparition de la petite Inga, 5 ans, en mai 2015 dans une forêt de la région de Sachsen-Anhalt lors d'une excursion avec sa famille. Le suspect posséderait en effet une propriété dans cette région et se serait trouvé à proximité lors de la disparition d'Inga.

Un meurtre en Belgique

Le même jour, 7 sur 7 annonçait que le parquet de Bruges enquêtait sur un lien entre Brueckner et Carola Titze, une jeune Allemande assassinée à De Haan en Belgique, en 1996. L'adolescente de 17 ans avait disparu lors de ses vacances en famille le 5 juillet, en se rendant seule à la plage. Son corps avait été retrouvé dans les dunes le 11 juillet. La police suspectait un jeune Allemand que Carola avait rencontré, mais n'avait pu l'identifier malgré la diffusion du'un portait-robot. Il pourrait s'agir de Brueckner.

Une fillette de 9 ans

Le 6 juin, «Bild» écrivait que le procureur de Bayreuth (D) estimait que Christian Brueckner pouvait également être mêlé à la disparition et au meurtre le 7 mai 2001 de la petite Peggy Knobloch, 9 ans, en Bavière. Elle s'est volatilisée en rentrant de l'école et les restes de son corps n'ont été retrouvés qu'en 2016 dans une région boisée en Thuringe. Brueckner avait été libéré de prison en Bavière fin 2000 après avoir été extradé du Portugal pour abus sexuel sur des enfants. Le procureur dit n'avoir pour l'instant aucune preuve contre lui dans l'affaire Peggy mais cherche des pistes.

Un garçon de 6 ans sur une plage

Le 7 juin, le «Guardian» révélait que la police avait également rouvert l'enquête sur une bien plus ancienne disparition, celle de René Hasee, 6 ans, au Portugal en 1996. Ce petit Allemand passait des vacances avec sa mère et le compagnon de celle-ci à Aljezur, à 40 kilomètres de Praia Da Luz (lieu de l'enlèvement de Maddie) Le couple avait perdu de vue un instant l'enfant sur la plage et seul ses vêtements ont été retrouvés un peu plus loin. Le parents n'ont jamais cru à une noyade.

Une prostituée de 24 ans

Le 7 juin toujours, le «Daily Mail» fait état d'un lien entre Brueckner et le meurtre d'une prostituée de 24 ans en 2010 à Hanovre, Monika Pawlak. Après avoir quitté ses amis dans un pub au petit matin du 1er janvier, elle avait disparu. Son corps avait été retrouvé dans des sacs poubelle le 4 janvier. Elle était liée au milieu de la drogue et Brueckner, qui trafiquait dans la région à l'époque, avait été suspecté mais jamais inculpé.

Un viol au Portugal

ELe 9 juin, le «Guardian» écrivait qu'Hazel Behan, une Irlandaise, avait demandé à la police de réétudier son dossier sur son viol survenu en 2004, à Praia da Rocha, ville côtière située à une trentaine de minutes en voiture du lieu où la petite Maddie a été enlevée. Elle a fait cette demande après avoir lu les détails du viol par Christian Brueckner d'une Américaine de 72 ans, détails qui lui ont fait penser au sien survenu alors qu'elle avait 21 ans.

Elle raconte avoir été réveillée cette nuit-là par quelqu'un appelant son nom. Elle a vu un homme masqué, vêtu de collants ressemblant à un justaucorps, avec une machette à la main. Le calvaire de la jeune femme avait duré quatre à cinq heures avant que le violeur ne s'enfuie. Elle avait déclaré à la police que l'homme avait des sourcils blonds, des yeux bleus, qu'il parlait anglais avec un accent allemand et avait des marques sur la cuisse droite. Or les médias allemands ont écrit que Brueckner avait des taches de naissance à cet endroit.

Une fillette de 8 ans au Portugal

Enfin le 10 juin, le journal portugais «CM» écrivait que le beau-père de la petite Joana Cipriano avait demandé à la police d'enquêter sur Brueckner à propos de la disparition de cette fillette de 8 ans le 12 septembre 2004 à Figueira, à 8 km du lieu de disparition de Maddie. Le corps n'avait jamais été retrouvé et la mère et l'oncle de l'enfant ont été reconnus coupable de son meurtre. Ils auraient tué l'enfant qui les avait surpris en train de faire l'amour.

Les deux avaient avoué mais avaient ensuite déclaré qu'ils avaient été contraints de le faire sous la pression de la police et qu'ils étaient innocents. L'enquête avait été menée par un détective qui a aussi travaillé sur l'affaire Maddie à l'époque. Pour le beau-père de Joana, il y a beaucoup de similitudes entre les deux affaires, c'est pour cela qu'il pense que Brueckner est impliqué. La sinistre liste va peut-être encore s'allonger.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!