20.05.2013 à 05:26

OttawaLe premier ministre canadien pris dans un scandale financier

Nigel Wright, chef de cabinet du Premier ministre canadien Stephen Harper, a démissionné. Il avait signé un chèque pour permettre à un sénateur de rembourser l'argent de notes de frais indûment empochées.

C'est un proche de Stephen Harper (en photo) qui a démissionné suite à un scandale.

C'est un proche de Stephen Harper (en photo) qui a démissionné suite à un scandale.

AFP

Il s'agissait d'un chèque de 85'000 francs tiré sur son compte personnel et Nigel Wright s'est empressé de préciser qu'il n'avait pas consulté Stephen Harper avant de le signer. Une affirmation que l'opposition a du mal à croire, Stephen Harper étant un chef de parti très actif, tenu parfaitement au courant de toutes les affaires courantes.

Le Premier ministre ne clarifie pas ce point dans un bref communiqué pour dire que «c'est avec beaucoup de regret» qu'il accepte la démission de Nigel Wright.

Le sénateur Duffy s'était fait rembourser des frais de logement à Ottawa auxquels il n'avait pas le droit. Contrairement à ce qu'il déclarait, il n'avait pas établi sa résidence principale dans la province d'Ile-du-Prince-Edouard, ce qui lui avait permis de toucher une prime d'éloignement.

Dans le sillage des révélations sorties d'un audit des comptes du Sénat, on a découvert que le sénateur Duffy, qui a démissionné jeudi dernier du parti conservateur, se faisait payer parfois deux fois pour un déplacement: par la chambre haute et par le parti conservateur.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!