Sainte-Croix (VD) - Le premier parc éolien vaudois sur la bonne voie
Publié

Sainte-Croix (VD)Le premier parc éolien vaudois sur la bonne voie

Le Tribunal fédéral a validé le plan d’affectation du premier parc éolien vaudois, ce qui devrait permettre la construction de six éoliennes sur les hauts de Sainte-Croix.

Le Tribunal fédéral a rejeté l’essentiel des recours des opposants au parc éolien de Sainte-Croix (VD).

Le Tribunal fédéral a rejeté l’essentiel des recours des opposants au parc éolien de Sainte-Croix (VD).

AFP

Le plan d’affectation cantonal (PAC) des éoliennes de Sainte-Croix est validé: tel est le verdict du Tribunal fédéral. Une décision qui ravit le Conseil d’État vaudois et lui permet d’accélérer la transition énergétique du canton, comme indiqué dans un communiqué.

La voie à la construction de ce parc éolien est désormais ouverte. La décision des juges fédéraux rejoint les conclusions de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal (CDAP) dans son arrêt de novembre 2018. Elle s’est notamment basée sur la nouvelle loi fédérale sur l’énergie, très majoritairement acceptée par la population vaudoise. Ce verdict risque également de faire jurisprudence, avec comme base l’intérêt national à voir se développer des énergies renouvelables.

20 à 26 GWh par année

Le Tribunal fédéral a néanmoins émis certaines exigences, notamment celles d’étendre l’interdiction de la circulation motorisée sur la route de l’Aiguillon jusqu’au 31 mai (exploitation forestière et préparation de l’estivage dans les alpages exclus) et d’octroyer un allègement de la protection contre le bruit pour le Chalet du Mont-des-Cerfs.

L’arrêt du TF clôt une procédure entamée en 2003, année de la première mise à l’enquête du PAC. La population de Sainte-Croix s’était prononcée à 53% en faveur du développement de l’énergie éolienne sur son territoire, dans le cadre d’un référendum facultatif organisé en 2012.

Les six mâts prévus sur les hauteurs de Sainte-Croix sont censés produire 20 à 26 GWh par année, soit l’équivalent de la consommation d’environ 6100 ménages. Ils permettront également au canton de Vaud d’accélérer sa production énergétique décarbonée.

(comm/lti)

Votre opinion