04.12.2018 à 12:33

Le premier satellite d'Astrocast dans l'espace

Sciences

Un appareil de la start-up vaudoise a été placé en orbite lundi grâce à une fusée Falcon 9 de SpaceX.

Astrocast a lancé lundi soir son premier satellite dans l'espace. L'objet, de la taille d'une boîte à chaussures, servira à tester le concept. Quelque 80 autres suivront d'ici 2022, que la jeune société compte bien commercialiser.

A 19h34, le premier satellite de la start-up issue de l'EPFL s'est envolé de Californie à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX, la compagnie d'Elon Musk. Le décollage s'est déroulé comme prévu depuis la base américaine de Vandenberg. Les quelque 70 satellites transportés par la fusée ont été progressivement placés sur une orbite à 575 km d'altitude, a annoncé mardi l'EPFL.

Début d'une série

Le nanosatellite d'Astrocast est un démonstrateur, c'est-à-dire qu'il est destiné à prouver la faisabilité du système. Un deuxième du genre sera lancé début 2019 depuis l'Inde.

Ce n'est que le début d'une longue série, explique l'école polytechnique de Lausanne. Quelque 80 autres engins seront lancés dans l'espace d'ici 2022. Ils formeront une constellation, active dans le domaine de l'internet des objets, qui donnera la possibilité de connecter des millions d'objets sur l'ensemble de la surface terrestre.

Moins cher

Le système permettra aux clients de la start-up de surveiller des infrastructures ou des installations à distance, pour un coût bien plus avantageux que ceux des services actuels. Deux premières séries de dix satellites seront lancées en octobre 2019 et début 2020.

Astrocast, implantée à l'EPFL Innovation Park, emploie une quarantaine de personnes. Elle a été créée à l'initiative de Fabien Jordan, son actuel CEO et ex-ingénieur du projet SwissCube. Ce premier satellite suisse, développé au Swiss Space Center, a été lancé en 2009. Il est aujourd'hui toujours en activité, note l'EPFL.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!