Publié

Rapport de gestionLe président de la BNS a gagné 56'000 francs de moins en 2013

Le président du directoire de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan a gagné un peu moins l'an dernier. Sa rémunération totale est tombée à 1,051 million de francs en 2013 contre 1,107 million en 2012.

Thomas Jordan dirige la BNS depuis la démission de son prédécesseur Philipp Hildebrand.

Thomas Jordan dirige la BNS depuis la démission de son prédécesseur Philipp Hildebrand.

Keystone

A son salaire de 865'200 francs se sont ajoutés 156'700 francs se rapportant aux cotisations de l'employeur, au plan de retraite et à l'AVS. M. Jordan a aussi perçu 29'800 francs d'indemnités diverses, peut-on lire dans le rapport annuel de la BNS publié mardi. Il bénéficie en outre d'honoraires en tant que membre du conseil d'administration de la Banque des règlements internationaux (BRI) de 69'220 francs.

77 employés de plus

Les deux autres membres du directoire, Jean-Pierre Danthine et Fritz Zurbrügg, ont obtenu respectivement 1,078 million et 1,054 million de francs. Quant au conseil de banque, il a vu son enveloppe totale baisser à 683'000 francs contre 729'200 francs en 2012. L'organe ne compte en effet plus que 11 membres contre 13 l'année précédente.

La BNS employait 832 personnes à fin décembre, soit 77 de plus qu'à fin 2012, pour un total de 710 emplois à plein temps. Les charges afférentes au personnel ont augmenté à 172,6 millions de francs ( 39,6 millions) en raison notamment d'une charge unique de 30 millions relative à un changement concernant la prévoyance professionnelle.

(ats)

Ton opinion