Publié

CROLe président du Dinamo Zagreb inculpé pour incitation à la haine raciale

Le président du club de football croate Dinamo Zagreb, Zdravko Mamic, a été inculpé jeudi pour incitation à la haine raciale après avoir tenu en mars des propos haineux contre le ministre des Sports et de l'Education, qui est d'origine serbe, a indiqué le parquet croate.

L'incitation à la haine est en Croatie un délit passible d'une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison. Dans une interview à une radio locale en mars, M. Mamic avait traité le ministre des Sports, le Serbe Zeljko Jovanovic, de "croatophobe" et d"'insulte pour l'intelligence croate". "En tant que Serbe qui n'a jamais travaillé ni dans l'éducation ni dans le sport", Jovanovic ne devrait pas être en charge de ce ministère, avait-il poursuivi. "Lorsqu'il vous regarde, le sang gicle de ses yeux. Vous avez vu que son sourire n'est pas naturel comme le vôtre. Vous y voyez seulement des crocs prêts au carnage", avait insisté Zdravko Mamic, qui est également membre du comité exécutif de la Fédération croate de football. La Fédération avait qualifié ces propos d'"inacceptables" dans un communiqué et annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire. M. Mamic avait déjà été condamné par la justice locale pour des propos controversés, notamment pour avoir grossièrement insulté des journalistes. La proclamation en 1991 par la Croatie de son indépendance de la Yougoslavie a été suivie d'une guerre (1991-95) entre les forces de Zagreb et les sécessionnistes serbes soutenus par Belgrade. Le respect des droits des minorités a été une des conditions clés imposées par Bruxelles à la Croatie dans son rapprochement avec l'Union européenne, à laquelle ce pays balkanique va adhérer le 1er juillet. Environ 4% des 4,2 millions d'habitants de la Croatie sont des Serbes. ljv/cn/fw

(AFP)

Ton opinion