Football: Le président du Sporting doit s'en aller

Publié

FootballLe président du Sporting doit s'en aller

Bruno de Carvalho a été prié de quitter son poste à l'issue d'une assemblée générale à Lisbonne, qui devait se prononcer sur sa continuité à la tête du club lisboète qui traverse une grave crise.

Le Sporting a vécu une saison cauchemardesque (ici notamment le désormais ancien entraîneur Jorge Jesus)

Le Sporting a vécu une saison cauchemardesque (ici notamment le désormais ancien entraîneur Jorge Jesus)

Keystone

Les affiliés du Sporting, qui étaient appelés aux urnes samedi après-midi au cours d'une assemblée générale entourée de forte mesures de sécurité, ont dit oui, à un peu plus de 71% soit plus de 9400 voix, à la démission du président et de son équipe.

«Je ne serai pas candidat», a affirmé le président du club à la sortie de l'assemblée générale dont les résultats ont été connus dans la nuit de samedi à dimanche.

Dans l'attente de nouvelles élections, qui se tiendront le 8 septembre prochain, le club devrait être dirigé par une commission de gestion provisoire.

L'entraîneur et plusieurs joueurs déjà partis

Le président de 46 ans, élu en 2013 puis reconduit à son poste en 2017, était depuis sur la sellette. Plusieurs dirigeants du club ou supporters influents avaient appelé à sa démission, le jugeant responsable d'avoir créé l'ambiance délétère au sein du club, dont le dernier titre de champion du Portugal remonte à 2002.

L'entraîneur du Sporting la saison dernière, Jorge Jesus, ainsi que plusieurs joueurs ont rompu unilatéralement leur contrat avec le Sporting, célèbre pour avoir formé de nombreux cracks portugais dont le quintuple Ballon d'or Cristiano Ronaldo.

(AFP)

Ton opinion