Publié

LondresLe prince Charles à bord du trois-mâts le Belem

L'héritier du trône s'est rendu jeudi à bord du dernier trois-mâts français, venu spécialement à Londres pour la parade navale de 1000 bateaux organisée dimanche à l'occasion du jubilé de diamant de la reine.

Le prince Charles à bord du Belem, qui participera dimanche à la grande parade navale en l'honneur du jubilé de la reine.

Le prince Charles à bord du Belem, qui participera dimanche à la grande parade navale en l'honneur du jubilé de la reine.

AFP

Le prince Charles a été reçu par l'ambassadeur de France, Bernard Emié. La venue du Belem a valeur de symbole : le trois-mâts, qui a battu pavillon britannique de 1914 à 1950, a notamment appartenu à la famille royale britannique entre 1914 et 1920.

"Celle-ci a contribué à sauver un bâtiment emblématique du patrimoine français alors que disparaissait la marine marchande à voile", a souligné le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Désarmé en 1939 à l'Ile de Wight, le grand voilier abrita, un temps, un commandement des Forces Françaises Libres. Le Belem, construit à Nantes en 1895 et classé monument historique en 1984, est revenu en France il y a plus de trente ans et appartient à une fondation. C'est aujourd'hui un navire-école qui accueille des stages de navigation et participe à de nombreux projets pédagogiques.

A Londres, des écoliers anglais et français y exposeront leurs oeuvres d'art dans le cadre d'un projet franco-britannique "Rivers of the World".

Clou du jubilé

La parade navale du 3 juin, un cortège de trois heures, doit être le clou des festivités du jubilé marquant soixante ans de règne d'Elizabeth II. Un million de spectateurs sont attendus pour assister à cette procession exceptionnelle de 1000 bateaux à rames, à vapeur, à moteur, à voile, de toutes tailles et de toutes origines.

La star du spectacle sera la somptueuse barge royale, habillée de rouge et d'or, qui transportera la reine et les principaux membres de sa famille : son mari le prince Philip, Charles et Camilla, William et Kate, ainsi que Harry.

(AFP)

Votre opinion