Economie – Le prix des carburants au plus haut en Allemagne et en France
Publié

EconomieLe prix des carburants au plus haut en Allemagne et en France

La reprise économique n’a pas que des avantages. Elle pèse sur la demande en carburants et fait monter les prix à des niveaux record.

Les prix des carburants en France et en Allemagne atteignent des sommets.

Les prix des carburants en France et en Allemagne atteignent des sommets.

AFP

Le prix de l’essence à la pompe en Allemagne a atteint un niveau record, dans le sillage des cours du pétrole soutenus par la reprise de la demande mondiale, une évolution qui préoccupe le ministre des Transports. Dimanche, un litre coûtait en moyenne 1,555 euro, soit un centime de plus que lors du précédent record du 26 août 2012, tandis que l’essence sans plomb, à 1,667 euro en moyenne, s’approchait aussi de son plus haut (1,709 euro le 13 septembre 2012), a indiqué lundi l’association automobile ADAC.

«Le ministre a clairement exprimé qu’il observait les prix des carburants avec inquiétude», a indiqué une porte-parole du ministère des Transports lors d’une conférence de presse. Des mesures pour «réagir rapidement» si les prix continuent d’augmenter, notamment au-delà de 2 euros, doivent être prévues, a-t-elle ajouté.

En France, les prix des carburants atteignent également des niveaux jamais vu depuis 10 ans et même un record historique pour le gazole. En cause: la reprise économique après la pandémie de Covid-19, qui fait flamber les prix, notamment de l’énergie, et les cours du pétrole.

Jamais vu depuis 2018

Le baril de West Texas Intermediate (WTI), variété standard aux Etats-Unis, a grimpé vendredi à son point le plus élevé en sept ans tandis que le Brent, qui était passé sous la barre des 20 dollars en avril 2020 en pleine crise sanitaire, s’est hissé à 85 euros – du jamais vu depuis 2018.

Pour le gazole, le prix est également tiré par la demande en fioul, typique pour le début de la saison froide. S’y ajoute, en Allemagne, une taxe sur les émissions de CO2 qui rajoute entre 6 et 8 centimes au prix par litre, précise la télévision publique ZDF. La tension sur les prix de l’énergie contribue largement à la poussée d’inflation en Allemagne, qui s’est établie à 4,1% sur un an en septembre, au plus haut depuis 1993.

Le gouvernement allemand va d’ailleurs baisser au 1er janvier une taxe sur la consommation d’électricité, afin d’alléger la facture des ménages, a indiqué vendredi le ministre de l’Economie, Peter Altmaier. La redevance sur les énergies renouvelables (EEG) va ainsi baisser de près de moitié à son niveau «le plus bas depuis dix ans», selon le ministre.

(AFP)

Votre opinion

15 commentaires