Député britannique tué – Le procès du suspect agendé au mois de mars
Publié

Député britannique tuéLe procès du suspect agendé au mois de mars

Le suspect a comparu ce vendredi, par visioconférence. La prochaine audience préliminaire est prévue le 5 novembre. Le procès débuterait le 7 mars.

Vue sur le dôme de la cour criminelle de l’Old Bailey.

Vue sur le dôme de la cour criminelle de l’Old Bailey.

AFP

Le suspect inculpé pour le meurtre du député britannique David Amess, considéré par la police comme un acte terroriste, sera jugé en mars, a annoncé vendredi, un juge. Inculpé jeudi pour meurtre et préparation d’actes terroristes, Ali Harbi Ali, 25 ans, a comparu par visioconférence devant la cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres.

Le juge Nigel Sweeney a fixé la prochaine audience préliminaire au 5 novembre et la date provisoire du début du procès au 7 mars. David Amess, député conservateur de 69 ans et père de cinq enfants, a été tué à coups de couteau le 15 octobre, alors qu’il s’entretenait avec ses administrés dans une église méthodiste à Leigh-on-Sea, à environ 60 kilomètres à l’est de Londres. Sa mort a bouleversé le pays, rappelant le traumatisme de l’assassinat de la députée travailliste Jo Cox en juin 2016 par un extrémiste de droite.

Arrêté sur place, le suspect est né et a grandi à Londres dans une famille d’origine somalienne. Il avait, selon les médias britanniques, suivi brièvement un programme de lutte contre la radicalisation, sans être considéré comme à risque par les services de sécurité.

Attaque non revendiquée

La police a évoqué «une motivation potentielle liée à l’extrémisme islamiste», tandis que le parquet a fait état de «motivations à la fois religieuses et idéologiques».

Le Royaume-Uni a connu plusieurs attaques djihadistes au couteau, ces dernières années, certains revendiquées par le groupe État islamique. Aucune revendication n’a été rendue publique depuis la mort de David Amess.

(AFP)

Votre opinion