Football: Le propriétaire du LS repart à la conquête de Chelsea
Publié

FootballLe propriétaire du LS repart à la conquête de Chelsea

Après une première offre repoussée en juin dernier par Roman Abramovitch, Jim Ratcliffe est reparti à l’offensive. En augmentant son prix d’achat de 660 millions supplémentaires…

par
N.JR

Propriétaire du FC Lausanne-Sport depuis 18 mois, Jim Ratcliffe (66 ans) a de la suite dans les idées. Au printemps dernier, le propriétaire anglais d'Ineos, un groupe de pétrochimie qu’il a fondé en 1998, avait déjà tenté d’acquérir Chelsea en mettant l’équivalent de 2 milliards de livres (environ 2,64 milliards de nos francs) sur la table. Mais son offre d’achat avait été à l’époque repoussée par Roman Abramovitch, l’oligarque russe ne souhaitant alors pas se séparer d’un club qu’il avait acheté 220 millions de livres en 2003 (140 pour le rachat et 80 pour éponger de lourdes dettes).

Or aujourd'hui, il s’avère que l’homme le plus riche d’Angleterre – sa fortune est estimée à 30 milliards de francs – n’a pas perdu espoir de devenir le nouveau propriétaire des Blues comme en témoigne la nouvelle offre de rachat, sensiblement supérieure, qu’il a récemment formulée à Abramovitch. Alors même que son groupe vient de reprendre l’équipe cycliste Sky, Sir Jim Ratcliffe (il a été anobli par la reine Elizabeth) a monté son offre à 2,5 milliards de livres (environ 3,3 milliards de francs suisses), selon Times. De quoi sans doute faire réfléchir son actuel propriétaire, désormais privé de visa, et dans l’impossibilité de se rendre en Angleterre comme il l’entend sauf à présenter son passeport israélien (sa deuxième nationalité).

Même s’il s'est toujours déclaré supporter absolu de Manchester United au même titre que son frère Bob (l’actuel CEO du LS), Jim Ratcliffe possède déjà ses entrées à Stamford Bridge où il a ses places réservées à l'année.

Des millions pour la Coupe de l'America

Après le rachat en novembre 2017 du Lausanne-Sport, qui représente une goutte d’eau dans la galaxie Ineos, Chelsea deviendrait le nouveau vaisseau amiral de la flotte de Jim Ratcliffe, lequel a aussi récemment investi dans la voile en devenant le principal partenaire du défi britannique pour la prochaine Coupe de l’America, en 2021. Un investissement de près de 150 millions de francs, pour tenter de décrocher le plus vieux trophée sportif du monde.

Présent dans 18 pays, Ineos, dont le siège mondial est situé à Rolle (VD), avait généré en 2017 un chiffre d’affaires de 80 milliards de francs. Il compte 17'000 personnes réparties dans 65 sites à travers le monde.

Après les «bleu et blanc» de la Pontaise, les Blues rejoindront-ils à leur tour l’empire Ineos? En termes d'exposition médiatique et de retombées, cela offrirait bien sûr une toute autre visibilité que les footballeurs des Plaines-du-Loup…

Votre opinion