Football - Le PSG est champion d’automne
Publié

FootballLe PSG est champion d’automne

Grace à un point miraculeux décroché à Lens, les Parisiens ne peuvent plus être rejoints lors de la fin de cette première partie de saison en Ligue 1.

Lionel Messi s’est fait l’auteur d’un bon match samedi soir face à Lens

Lionel Messi s’est fait l’auteur d’un bon match samedi soir face à Lens

AFP

Le Paris Saint-Germain s’est fait secouer à Lens mais a égalisé à la dernière minute (1-1), samedi, pour célébrer son titre de champion d’automne, puisque Marseille a été battu par Brest (2-1), pour la 17e journée de Ligue 1.

Dans un stade Bollaert-Delelis en feu, les Sang et Or en maillot noir charbon ont longtemps cru infliger aux leaders leur deuxième défaite de la saison en championnat, mais son duo d’entrants a sauvé le PSG: une tête de Georginio Wijnaldum sur un centre magnifique de Kylian Mbappé (90e+4).

Lens, qui a joué pied au plancher, dominait et menait depuis une frappe lourde de Seko Fofana mal maîtrisée par Keylor Navas (61e).

Mbappé à nouveau décisif

Paris a surtout joué en contres, avec un bon Lionel Messi à la manoeuvre. Mbappé, entré seulement pour les 20 dernières minutes, a encore renversé un match dans les dernières minutes comme contre Lyon (une passe) et Angers (un but).

Le PSG s’était aussi imposé dans les derniers instants à Metz ou contre Lille, à chaque fois 2-1, comme contre l’OL et Metz. La mentalité de vainqueur se voit plus que la qualité de jeu, pour l’instant.

Il lui faudra effacer ce match nul contre le Club Bruges, mardi en Ligue des champions, un match sans enjeu puisque les Parisiens sont déjà sûrs de se qualifier à la deuxième place pour les huitièmes.

Lens (5e), dont la dernière victoire remonte au 5 novembre (4-0 contre Troyes), peut se mordre les doigts d’avoir manqué tant de balles de break.

Le PSG avait coiffé le titre honorifique de champion d’automne, à deux journées de la fin des matches allers, après la défaite de l’OM. Paris compte 13 longueurs d’avance sur son dauphin.

Marseille va trembler

Marseille (29 points) reste deuxième mais sa place est en danger dimanche avec les matches de Rennes (28 pts) à Saint-Étienne et Nice (27 pts) contre Strasbourg.

Les hommes de Jorge Sampaoli ont subi la loi des invincibles Brestois, qui ont signé une sixième victoire en L1 de rang, leur nouveau record, et le tout premier succès de leur histoire au Vélodrome.

L’OM a pourtant ouvert le score, avec le deuxième but de Gerson (29e) de la semaine, mais Brest est revenu sur un penalty, transformé par Romain Faivre (53e), pour une main de Boubacar Kamara sur une volée de Romain Del Castillo.

Puis les hommes de Michel Der Zakarian ont pris l’avantage sur un contre éclair conclu par une frappe de Franck Honorat sous la barre (70e).

Les voilà sixièmes de L1 en attendant les matches de dimanche.

David roi des buteurs

Si Lille n’a pas subi le même sort que l’OM contre Troyes (2-1), il le doit à son buteur-roi Jonathan David, qui a égalisé et provoqué un but contre son camp de Jimmy Giraudon pour signer la deuxième victoire de rang du Losc et confirmer le regain du champion de France.

Le Losc a longtemps souffert contre Troyes, cueilli à froid par le magnifique but troyen, un extérieur du gauche de volée de Tristan Dingomé (6e), qui a laissé pantoise la défense lilloise et son gardien Ivo Grbic.

Le meilleur buteur de L1, Jonathan David, a égalisé (48e), signant son 11e but en championnat cette saison. Le Canadien a encore une fois forcé le destin en provoquant le csc du défenseur aubois, qui a contré et dévié son centre dans le but. Avec ce geste malheureux de Giraudon, le nul de Troyes n’aura pas lieu.

Face à Troyes, Jonathan David a marqué son 11e but de la saison.

Face à Troyes, Jonathan David a marqué son 11e but de la saison.

AFP

Lille semble retrouver le «mojo». Ce succès vient après sa convaincante victoire à Rennes (2-1) mercredi, qui suivait six matches sans victoire en L1. Mais les Dogues ont aussi remporté sur la période deux matches de Ligue des champions pour prendre la tête de leur groupe.

Les joueurs de Jocelyn Gourvennec remontent à la 7e place, juste derrière Brest, et ont fait le plein de confiance avant d’aller chercher à Wolfsburg, mercredi, leur qualification pour les 8e de finale de C1.

(AFP)

Votre opinion