Publié

JusticeLe radar n'a pas toujours raison

L’avocat genevois Daniel Meyer a été indemnisé pour avoir été faussement accusé d’avoir roulé 1 km/h trop vite!

par
Valérie Duby
Le radar de la route de Malagnou avait flashé un autre scootériste, mais c’est Daniel Meyer qui avait reçu la contravention.

Le radar de la route de Malagnou avait flashé un autre scootériste, mais c’est Daniel Meyer qui avait reçu la contravention.

Christian Bonzon

Il ne faut pas énerver Daniel Meyer en matière de circulation. L’avocat genevois, qui a déjà combattu un gendarme couché, défendu des conducteurs de 4x4 et dénoncé des agents municipaux mal stationnés, s’est retrouvé devant la justice pour contester une amende: la sienne. L’affaire remonte à 2013 lorsque l’homme de loi reçoit une amende d’ordre de 40 francs. La bûche concerne son scooter Honda, flashé quatre mois auparavant, route de Malagnou, à 56 km/h au lieu des 50 autorisés. Soit, compte tenu de la déduction de la marge de sécurité de 5 km/h, un dépassement de 1 km/h.

Votre opinion