Football: Le Real Madrid tenu en échec, Messi «Pichichi»
Actualisé

FootballLe Real Madrid tenu en échec, Messi «Pichichi»

Dans la légende: avec un nouveau titre de meilleur buteur ce dimanche, le 4e consécutif, la superstar du FC Barcelone Lionel Messi (25 buts) a dépassé le mythique Telmo Zarra.

La Pulga encore au top.

La Pulga encore au top.

KEYSTONE

«Les récompenses et les objectifs personnels sont secondaires. Cela pourrait devenir un record important, parce que ça pourrait faire 7 trophées (de meilleur buteur de Liga, ndlr). Mais j'aurais préféré que ça vienne avec un titre en Liga», avait réagi le capitaine blaugrana au sortir de son match à Alavés, ce dimanche.

Avec 25 buts au compteur en 2019-2020 après ses trois sacres consécutifs depuis 2017, la superstar argentine a encore dominé le classement des meilleurs finisseurs de Liga, qui rend hommage depuis 1953 au mythique buteur de l'Athletic Bilbao Rafael «Pichichi» Moreno.

Messi a terminé premier devant l'avant-centre français du Real Madrid Karim Benzema (21 buts) et l'attaquant espagnol de Villarreal Gerard Moreno (18 buts). Le Français n’a pas réussi l’improbable exploit de «revenir au score» lors de la partie sans grand intérêt pour la Maison Blanche, disputée en soirée à Leganes (2-2). Ce dernier est relégué, malgré un but de l’ancien d’YB Roger Assalé.

Messi a accompagné sa saison d'un nouveau titre de meilleur passeur de Liga, aussi, avec 20 assistances cette saison en championnat. Ce qui lui permet de rayer de la liste la saison record de Thierry Henry, qui avait signé 24 buts et 20 passes en 2002-2003 à Arsenal.

Pas de Soulier d’Or

Le sextuple Ballon d'Or a commencé sa saison très fort, avec 12 buts lors de ses 10 premiers matches du championnat d'Espagne. On se souvient notamment de ses deux triplés contre le Celta Vigo (9 novembre) et contre Majorque (7 décembre) à un mois d'intervalle à peine, et surtout de son joli quadruplé contre Eibar le 22 février, pour la «manita» du Barça (5-0).

Mais la Pulga n'a pas survolé le classement avec autant d'aisance que lors de ses trois derniers titres consécutifs, où il a à chaque fois dépassé la barre des 30 buts sur une saison en Liga (36 en 2019, 34 en 2018, 37 en 2017). Messi a notamment connu un petit passage à vide après la reprise de la compétition post-pandémie, avec «seulement» 4 petits buts lors des 10 derniers matches, avant ce dimanche.

Cela a toutefois été suffisant pour contrer le retour en force de Karim Benzema, auteur d'un doublé jeudi contre Villarreal (2-1) pour offrir le 34e sacre en Liga de son histoire au Real Madrid, mais resté muet chez le voisin Leganés, dimanche soir.

En revanche, Messi ne glanera pas un quatrième Soulier d'Or consécutif (trophée récompensant le meilleur buteur des championnats européens), qui devrait sans doute revenir au buteur polonais du Bayern Munich Robert Lewandowski (34 buts en Bundesliga cette saison).

Le trophée devrait même échapper à la doublette Messi-Cristiano Ronaldo pour la deuxième fois seulement depuis plus de dix ans (Diego Forlan à l'Atlético en 2009, et Luis Suarez à Liverpool en 2014, a égalité avec Ronaldo).

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires