Actualisé 04.12.2019 à 05:43

Le réchauffement rendrait les chevaux obèses

Climat

La hausse des températures entraînerait toujours plus de surpoids chez les équidés, avec de graves problèmes de santé à la clé.

par
lematin.ch
Près d'un tiers des chevaux britanniques seraient en surpoids.

Près d'un tiers des chevaux britanniques seraient en surpoids.

iStock

Parmi les conséquences du réchauffement climatique, en voici une inattendue: il rendrait les chevaux obèses, relate Slate.fr. Cette hypothèse vient de Gillies Moffat, directeur des services vétérinaires de la clinique Seadown, à Hythe, au sud-est de l’Angleterre, qui étudie le surpoids des équidés.

La logique? Des températures plus chaudes et humides favoriseraient la prolifération d’herbes, que les chevaux adorent. De gras pâturages qui repousseraient plus vite avec des animaux ingérant bien plus de nourriture que nécessaire.

Plausible? Cette thèse tombe en tout cas un an après une étude de la British Equine Veterinary Association basée sur un échantillon de près de 800 chevaux. Elle arrivait à la conclusion que près d’un tiers d’entre eux (31%) était en surpoids.

Risque de fourbure

Si l’hypothèse du spécialiste anglais reste à confirmer, le constat est de toute façon inquiétant. Chez le cheval, souligne Slate.fr, le surpoids entraîne surtout des risques de fourbure, une «maladie qui entraîne une diminution de la vascularisation des pattes et provoque une douleur incroyablement forte». Et les fourbures risquent ensuite de devenir chroniques et toujours plus difficiles à traiter voire d'entraîner la mort.

L’année dernière, note «The Independent», un autre vétérinaire britannique avait déjà tiré la sonnette d’alarme. Joe Mackinder avait expliqué au magazine «Horse ans Hound» que les chevaux qu’il traitait devenaient progressivement «de plus en plus gros».

R.M.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!