16.02.2014 à 14:15

SKI NORDIQUELe relais suisse méritoire

En l'absence de Dario Cologna, Curdin Perl, Jonas Baumann, Remo Fischer et Toni Livers ont terminé au septième rang du 4 x 10 km. Succès de la Suède.

Remo Fischer (à dr.) n'a pas transmis le relais à Toni Livers (à g.) dans les meilleures conditions.

Remo Fischer (à dr.) n'a pas transmis le relais à Toni Livers (à g.) dans les meilleures conditions.

Keystone

La Suisse a pris une méritoire 7e place sur le relais 4 x 10 km des JO de Sotchi, remporté par la Suède. Sans Dario Cologna, qui se ménageait, les Helvètes ont fait le maximum et auraient pu prétendre à mieux sans les difficultés de Remo Fischer sur le troisième tronçon.

Trois des relayeurs suisses (Curdin Perl en position no 1, Jonas Baumann en 2 et Toni Livers en 4) ont dépassé les attentes. En particulier Livers, qui est allé arracher la 7e place aux dépens des Tchèques et n'a concédé que 7 secondes sur son parcours au leader suédois Marcus Hellner. Un bel épilogue pour l'expérimenté Grison, au terme d'un hiver délicat pour lui.

Curdin Perl, le premier relayeur suisse, avait transmis en 4e position à Jonas Baumann, à 21''5 de la tête. Baumann s'est battu avec coeur, perdant 34'' supplémentaires, pour transmettre à Fischer qui a malheureusement lâché une cinquantaine de secondes.

En difficulté, le Zurichois de Macolin a cependant eu le mérite de ne pas sombrer. «Ce parcours est très exigeant. C'était ma première course des Jeux et ce n'était pas facile, surtout avec le rythme élevé du début», a dit Fischer.

En prévision du 50 km de dimanche prochain, mais aussi du sprint par équipes de mercredi aux côtés de son frère Gianluca, Dario Cologna avait renoncé à ce relais. Le triple champion olympique est évidemment irremplaçable, mais ses coéquipiers ont eu à cœur de livrer une prestation finalement bien supérieure à ce qu'ils avaient montré jusqu'à présent cet hiver.

La victoire est allée aux Suédois, qui ont coupé la ligne avec 27'' d'avance sur la Russie et 31'' sur la France, la surprise du jour. Sous les yeux du président Vladimir Poutine, les Russes, qui visaient l'or, ont sauvé les meubles avec leur médaille d'argent obtenue à l'arraché par Maxim Vylegzhanin.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!