04.09.2020 à 11:43

SuisseLe relèvement de l’âge de la retraite des femmes se matérialise à Berne

Le projet prévoit de relever progressivement l’âge de référence de la retraite des femmes de trois mois par an pendant quatre ans.

Pour rappel, le peuple suisse a déjà dit «non» deux fois à un relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans.

Pour rappel, le peuple suisse a déjà dit «non» deux fois à un relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans.

KEYSTONE

Le relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans a franchi un premier cap. La commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats a approuvé par 9 voix contre 3 et 1 abstention cette mesure comprise dans la nouvelle réforme de l’AVS.

La commission a commencé l’examen du projet présenté à la fin août 2019 par le Conseil fédéral et s’est prononcée sur ce premier élément-clé de la réforme, indiquent vendredi les Services du Parlement. Elle poursuivra la discussion par article après la session d’automne, en particulier sur les mesures de compensation prévues pour les femmes et sur la flexibilisation de la retraite.

Le projet prévoit de relever progressivement l’âge de référence de la retraite des femmes de trois mois par an pendant quatre ans. L’augmentation débutera un an après l’entrée en vigueur de la réforme.

Compensations

Le peuple ayant déjà dit «non» deux fois à une telle hausse, le gouvernement propose des compensations pour les femmes nées entre 1959 et 1967 si la réforme entre en vigueur en 2022 comme il le souhaite. Il propose des compensations d’un montant cumulé de quelque 700 millions de francs en 2031.

Les femmes à moyens ou bas revenus qui partent en retraite anticipée verront leur réduction de rente limitée. Celles qui gagnent moins de 56’880 francs pourront même arrêter de travailler à 64 ans sans perte de rente. Les femmes de la génération concernée gagnant moins de 85’320 francs seront aussi encouragées à travailler au moins jusqu’à 65 ans, car cela accroîtra leur rente.

Flexibilisation

Le reste du projet doit permettre à tout le monde de partir à la retraite de manière flexible entre 62 et 70 ans. La population sera toutefois incitée à travailler au-delà de 65 ans: les petits revenus continueraient d’être exonérés de cotisations (franchise mensuelle de 1400 francs) et les cotisations versées après 65 ans permettront d’améliorer la rente.

Un financement additionnel s’impose, car il manquera toujours 21 milliards à l’AVS pour payer les rentes en 2030. Le gouvernement mise sur une hausse de la TVA de 0,7 point de pourcentage.

Les débats s’annoncent vifs. La gauche s’oppose toujours au relèvement de l’âge de la retraite sans meilleures compensations. L’Union patronale suisse veut au contraire y consacrer moins d’argent et limiter la hausse de la TVA à 0,4 point.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!