Publié

Eclipse solaireLe réseau électrique européen a plutôt bien résisté

Les baisses de la production photovoltaïque ont été moins importantes que prévues. L'éclipse a constitué un véritable test pour les groupes électriques du continent.

Le moment critique a été la période lorsque la production solaire est repartie.

Le moment critique a été la période lorsque la production solaire est repartie.

Photo d'illustration, Keystone

Le réseau électrique européen a bien résisté le vendredi matin 20 mars à la première grande éclipse de soleil mettant au défi son parc solaire, malgré les brusques variations de la production photovoltaïque en Allemagne et en Italie, avec des coupures ponctuelles d'approvisionnement pour quelques industriels outre-Rhin.

«Les citoyens et entreprises européens ont pu compter sur une offre d'électricité sécurisée ce matin», a indiqué le groupement européen des gestionnaires de réseaux de transport d'électricité (Entso-e) dans un communiqué.

Cette éclipse était le premier test du genre pour le réseau européen, avec un parc solaire 100 fois plus important en Europe que lors de la précédente éclipse de 1999.

17'000 mégawatts en moins

«Les variations rapides de la production solaire et les difficultés à anticiper l'impact de l'éclipse sur la demande ont été gérées avec succès par les gestionnaires des réseaux de transports», ajoute le groupement qui met en avant «une préparation méticuleuse et une coopération européenne et régionale forte».

Alors que le groupement avait prévu un maximum de 34'000 mégawatts de production photovoltaïque en moins en cas de matinée très ensoleillée, ce sont finalement 17'000 MW qui ont été perdus puis réintégrés au réseau au début et à la fin de l'éclipse. Celle-ci a débuté vers 9h et s'est achevée vers 12h.

Moment critique lorsque la production solaire a redémarré

Si sur une partie du continent le ciel était plutôt voilé, conformément aux dernières prévisions, la situation a été un peu plus délicate dans le sud de l'Allemagne et le nord de l'Italie, là où sont concentrées les plus importantes capacités solaires.

Le moment «le plus critique» a été la période 10h45-11h15 lorsque la production solaire a commencé à repartir, détaille Entso-e, notamment en Allemagne, où la production solaire «a même dépassé son niveau habituel en cette saison, du fait d'un temps très ensoleillé».

«C'était un défi», a déclaré dans un communiqué Klaus Kleinekorte, directeur technique chez Amprion, un des quatre opérateurs du réseau haute tension allemand qui couvre l'ouest du pays très industrialisé.

De nombreux préparatifs en amont

«Les gros préparatifs avec nos partenaires en Allemagne et en Europe ont payé», a-t-il ajouté.

Le pays a notamment fait appel à Epex spot, la bourse des marchés spot européens de l'électricité. Jeudi, pendant les enchères de 11h à 12h sur le marché à 24h, les volumes vendus en Allemagne ont atteint des niveaux très importants, illustrant la volonté des fournisseurs de se prémunir contre le risque de manque de volume dû à l'arrêt de la production photovoltaïque le lendemain au même moment.

Toutefois, la pression sur le réseau a parfois été trop forte et certains gros consommateurs industriels de la zone gérée par Amprion «ont dû être retirés ponctuellement du réseau», pour des durées de quelques minutes, a précisé le gestionnaire.

Baisse de la production photovoltaïque moins importante que prévue

En Italie, le gestionnaire du réseau avait décidé de manière préventive de retirer du réseau l'équivalent de 5.000 mégawatts de production photovoltaïque entre 7h et 14h.

«Au total, l'éclipse a d'abord provoqué une baisse de la production photovoltaïque de 3000 MW, suivie d'une reprise de 5000 MW dans la seconde phase [...] sans conséquence pour tous les usagers», a indiqué le gestionnaire de réseau Terna.

En France, où le ciel était très voilé sur une grande partie du pays, la production photovoltaïque a été réduite de 650 MW, contre 2000 MW anticipés en début de semaine, selon RTE. En revanche, la consommation, qui était plus difficile à anticiper a augmenté de 1000 MW, mais aucune anomalie n'a été constatée sur le réseau.

Retour à la normale vers midi

«La situation sur le réseau européen est revenue à la normale à midi, après la fin de l'éclipse de soleil», a relevé Entso-e.

Pour l'ensemble des gestionnaires des réseaux électriques européens, cette éclipse a aussi représenté un bon test pour la coopération continentale en construction depuis plusieurs années dans un contexte de développement des énergies renouvelables.

C'est «un exemple du succès» du système mis en place au sein d'Entso-e, s'est félicité Konstantin Staschus, le secrétaire-général du groupement.

(AFP)

Votre opinion