Vaud: le restaurant Botta du glacier 3000 en feu

Actualisé

Les Diablerets (VD)Incendie à Glacier 3000: le travail d’extinction se poursuivra la nuit

Le Restaurant Botta s’est embrasé tôt lundi matin. Le feu n’étant toujours pas éteint, les pompiers se préparent pour une nuit d’intervention.

1 / 4
La partie supérieure du bâtiment comprenant le restaurant et le self-service a été touchée.

La partie supérieure du bâtiment comprenant le restaurant et le self-service a été touchée.

Police cantonale vaudoise
Les opérations d’extinction se font par hélicoptère.

Les opérations d’extinction se font par hélicoptère.

REUTERS
L’eau est notamment récupérée directement dans le lac Retaud

L’eau est notamment récupérée directement dans le lac Retaud

REUTERS

L’alerte a été donnée vers 4h30 lundi matin. Un incendie s’était déclaré durant la nuit dans le restaurant Botta, situé au sommet de Glacier 3000, dans la station des Diablerets (VD), commune d’Ormont-Dessus. La partie supérieure du bâtiment comprenant le restaurant et le self-service a été touchée.

Le sinistre n’a toujours pas pu être circonscrit et les secours ne peuvent accéder à l’endroit que par voie aérienne, a précisé la police cantonale vaudoise, dans un communiqué, après que cette information n’ait été révélée par Radio Chablais. Au moment du départ du feu, personne ne se trouvait sur le site, situé à 3000 mètres d’altitude. Conçu par l’architecte par Mario Botta et inauguré en 2001, le restaurant est accessible en téléphérique depuis le Col du Pillon.

Fermeture des installations

Des contrôles techniques doivent être effectués sur la bâtisse et au niveau de l’arrivée du téléphérique, c’est pourquoi les installations resteront fermées au moins pour la journée. Le travail d’extinction se poursuivra durant la nuit, sous la supervision des hommes du feu. 

L’eau est notamment récupérée par les hélicoptères dans le lac Retaud, situé en contrebas. «Ces derniers puisent quelque 800 litres d’eau toutes les sept minutes. Les pompiers ont un bac de rétention de 10'000 litres pour alimenter les lances. C’est très technique comme extinction», précise Christian Reber, syndic des Diablerets, qui a rejoint le Col du Pillon, tôt ce matin.

Intérieur «fortement détruit»

Interrogé peu avant 14h, l’élu confiait que «des dégagements de fumée plus ou moins importants» s’échappaient de la bâtisse. «Les sapeurs-pompiers ont pu pénétrer dans une partie du bâtiment. Mais on ne peut donner aucun détail technique pour l’instant», poursuit-il.

REUTERS

«L'intérieur a été fortement détruit. Mais la structure est encore debout, a confié, dans l'après-midi, Bernhard Tschannen, directeur de Glacier 3000, à nos confrères de 20Minuten. À première vue, il semble que le téléphérique n'ait pas été trop endommagé. Mais cela doit encore être soigneusement contrôlé.»

Appel à témoins

Le ministère public a été avisé, une enquête a été ouverte afin d’établir les causes exactes de l’incendie. La Police cantonale prie toute personne ayant été témoin de cet incendie ou toute personne disposant d’éléments susceptibles de faire avancer l’enquête de contacter la centrale vaudoise de police au 021 333 5 333. 

Cette intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de gendarmerie, des enquêteurs de la police de sûreté vaudoise, de trois hélicoptères d’Air Glacier, d’un de la REGA, et des sapeurs-pompiers du SDIS Riviera, SDIS Alpin et SDIS du Pays-d’Enhaut.

(lvb)

Ton opinion