Photovoltaïque: Le retour des chiffres noirs l'an prochain ou en 2017

Publié

PhotovoltaïqueLe retour des chiffres noirs l'an prochain ou en 2017

Le patron du spécialiste de l'énergie photovoltaïque Meyer Burger se dit confiant dans l'avenir de la branche.

Peter Pauli envisage l'avenir avec sérénité.

Peter Pauli envisage l'avenir avec sérénité.

Keystone

Meyer Burger envisage l'avenir avec optimisme, à la faveur du changement énergétique. Le patron du spécialiste bernois des technologies photovoltaïques, Peter Pauli, table sur un retour dans les chiffres noirs l'an prochain ou en 2017.

Il n'est pas impossible que Meyer Burger parvienne à dégager un bénéfice l'an prochain, a confié M. Pauli dans une interview publiée dimanche dans la «SonntagsZeitung». Cela pourrait aussi intervenir l'année suivante. Durant la 2e partie de l'exercice en cours, le groupe établi à Thoune table sur une vive croissance des livraisons de nouvelles installations et du chiffre d'affaires.

Meyer Burger affiche des chiffres rouges depuis plusieurs années. Au premier semestre 2015, la perte nette s'est creusée à 93 millions de francs. En revanche, la société est parvenue à réduire son déficit au niveau opérationnel.

Pour renouer avec la croissance, Meyer Burger a entamé une sévère cure d'amaigrissement. Mais après avoir supprimé pas moins de 107 emplois à temps plein au cours des six premiers mois de l'année, le groupe ne prévoit pas de nouvelles coupes dans son effectif. «Nous avons besoin de collaborateurs pour parvenir à réaliser la croissance anticipée», a expliqué M. Pauli. Plus de suppressions d'emplois en Suisse

Toutefois, il se peut que des postes soient transférés au sein de l'entreprise, mais il n'y aura plus de suppressions d'emplois en Suisse, assure M. Pauli. Certes, tous les sites helvétiques de Meyer Burger ne sont pas encore rentables, mais le patron du groupe se veut optimiste.

Une confiance en l'avenir que M. Pauli motive par la demande croissante en énergie dans le monde et le mouvement vers les sources de courant renouvelables dans les pays industrialisés. La part de l'énergie photovoltaïque va considérablement augmenter, anticipe-t-il. Le marché des équipements pour ce secteur s'est repris l'an passé déjà et progresse désormais.

(ats)

Ton opinion