12.02.2013 à 14:17

Marché immobilierLe risque de bulle immobilière en Suisse est réel

La situation sur le marché immobilier en Suisse est préoccupante au point que des mesures pour éviter une bulle immobilière pourraient être activées par le gouvernement.

Le président de la BNS est à Genève ce mardi où il a évoqué le risque de bulle immobilière et l'intérêt du maintien du cours plancher avec l'euro.

Le président de la BNS est à Genève ce mardi où il a évoqué le risque de bulle immobilière et l'intérêt du maintien du cours plancher avec l'euro.

Keystone

«L'évolution du marché reste préoccupante», a affirmé le président de la Banque nationale suisse Thomas Jordan ce mardi à Genève. Avant d'expliquer: «Le volant anticyclique est à disposition et il peut être activé».

La raison? «La croissance du volume des crédits hypothécaires est toujours plus forte que la croissance du produit intérieur brut et les prix de l'immobilier continuent de monter», a encore relevé Thomas Jordan. Selon le président de la banque centrale, les signes de déséquilibre se renforcent et si ces développements persistent, ils aboutiront à de sérieux problèmes.

Des mesures à venir?

«Le volant anticyclique reste à disposition», a déclaré Thomas Jordan.«Le volant anticyclique peut être activé par le Conseil fédéral (gouvernement) sur proposition de la BNS», a-t-il précisé. Il a ajouté qu'aucune communication ne sera faite à cet égard avant que le Conseil fédéral ne rende publique une telle décision.

Le cours plancher est adéquat

Ce mardi à Genève, le président de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan a réaffirmé la raison d'être du cours plancher aevc l'euro. «L'euro a repris de la vigueur mais la variation du cours de la monnaie unique européenne depuis le début de l'année est faible», a-t-il expliqué.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!