Météo extrême: Des pluies diluviennes font deux nouveaux morts au Brésil

Météo extrêmeDes pluies diluviennes font deux nouveaux morts au Brésil

Canicule, incendies, intempéries… Suivez l'actu météo à l'international.

par
AFP/La rédaction

Ton opinion

vendredi, 02.12.2022
23:46

Au Brésil, des pluies font deux nouveaux morts et des milliers de déplacés

Les pluies torrentielles qui touchent plusieurs régions du Brésil depuis plusieurs jours ont fait deux nouveaux morts et plus de 4000 personnes déplacées, ont indiqué jeudi les autorités.

Dans l’État de Santa Catarina (sud), les pluies ont provoqué des inondations qui ont fait deux morts: une personne a été électrocutée et une autre a été ensevelie par un glissement de terrain, selon la défense civile locale. Un pompier est toujours porté disparu.

AFP

À ce jour, les autorités de Santa Catarina ont fait état de plus d’un millier de déplacés tandis que dans l’État de Bahia (nord-est), plus de 4000 personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers. De pluies diluviennes s’abattent sur plusieurs régions du Brésil depuis des jours. Un glissement de terrain survenu lundi sur une autoroute d’une région montagneuse de l’État du Parana (sud) a fait au moins deux morts.

jeudi, 01.12.2022
16:39

Le sud du Brésil frappé par des pluies diluviennes

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le sud du Brésil depuis le début de la semaine ont provoqué de très importantes inondations dans l'État de Santa Catalina et son chef-lieu, Florianópolis. Par endroits, les cumuls de pluie ont atteint les 600 mm. L'état d'urgence a été déclaré dans plusieurs agglomérations de la région, rapporte l'agence météorologique MetSul.

Dans la ville de Palhoça, une des plus durement touchées, un septuagénaire est mort jeudi matin en arrivant à son travail. Il a été électrocuté en essayant de pénétrer dans les locaux de son employeur, selon MetSul.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des routes transformées en lacs, où seuls les toits des voitures émergent de l'eau brunâtre, et des habitants réfugiés sur le toit de leur maison se faire évacuer par hélicoptère.

14:07

Catastrophes naturelles et sinistres estimés à 268 milliards de dollars depuis janvier

Les désastres naturels et sinistres provoqués par l’homme ont fait pour 268 milliards de dollars (252 milliards de francs) de dégâts depuis janvier, un peu moins qu’en 2021 malgré les ravages de l’ouragan Ian aux États-Unis (photo) et à Cuba.

Cela représente une baisse de 12% sur un an, selon cette étude Sigma que le géant de la réassurance Swiss Re publie chaque année depuis plus de 50 ans. Sur le montant total, une très large part est attribuée aux catastrophes naturelles (260 milliards), en repli de 11% sur un an.

AFP

Les coûts pris en charge par les assureurs sont estimés à 115 milliards à ce jour pour les catastrophes naturelles, qui sont en baisse de 5% sur un an, et à 7 milliards pour les dégâts causés par l’homme, en fort repli (-24%).

Le secteur de la réassurance n’a ainsi couvert qu’environ 45% des pertes économiques cette année, ce qui, selon Swiss Re, illustre un important déficit de protection dans le monde.

mercredi, 30.11.2022
13:39

Le courant froid La Niña pourrait durer jusqu'en mars, selon l'ONU

La Niña – le phénomène climatique notamment responsable de l’aggravation de la sécheresse dans la corne de l’Afrique – se montre «inhabituellement têtue», avertit l’ONU, ce mercredi.

Les calculs de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) montrent qu’«il y a 75% de chances que La Niña perdure sur la période décembre-février 2022/2023 et 60% de chances pour la période de janvier à mars», souligne l'organisation, dans un communiqué.

Le phénomène provoque un refroidissement d’une partie des eaux de surface du Pacifique, influençant le cycle de précipitations et le climat de certaines régions du globe. Des précipitations de mousson plus intenses et plus longues en Asie du Sud-Est lui sont associées, et notamment au Pakistan, qui a connu des inondations catastrophiques cet été.

C’est la première fois de ce siècle et seulement la troisième fois depuis 1950 que La Niña dure pendant trois hivers consécutifs dans l’hémisphère Nord (ou trois étés consécutifs dans l’hémisphère Sud), selon le nouveau bulletin Info-Niño/Niña publié par l’agence onusienne.

09:38

Le Royaume-Uni a connu la nuit la plus froide de la saison

Le Royaume-Uni a vécu entre mardi et mercredi sa nuit la plus froide de la saison, rapporte l'agence météo britannique. Selon le Met Office, le thermomètre est descendu jusqu'à -6°C dans la ville d'Aviemore, dans le nord de l'Écosse. La quasi-totalité de la région a connu des températures négatives, avec -3°C enregistrés près de Glasgow ou -2°C au sud d'Edimbourg. Dans le pays de Galles, le mercure est aussi passé localement sous le zéro.

02:51

Quarante millions de personnes sous vigilance tornade dans le sud et le centre des États-Unis

Environ 40 millions de personnes se trouvaient mardi soir sous vigilance tornade dans le sud et le centre des États-Unis, selon les services météorologiques américains, qui ont averti que la situation était «particulièrement dangereuse» dans certaines zones.

Les régions où le risque de tornade est le plus fort sont notamment situées dans le Mississippi, la Louisiane et l’Alabama, des États du Sud. Des tornades, «dont certaines pourraient être fortes», risquent de s’y développer dans la soirée et la nuit, ont prévenu les services météo (NWS) dans une note spéciale, diffusée seulement dans les rares cas où la menace est la plus élevée.

Quelques tornades avaient déjà été observées mardi en milieu de soirée, en Louisiane et dans le Mississippi, sans que des dégâts ne soient pour l’heure constatés. Des orages et des vents violents sont également attendus. Plus au nord, des parties de l’Indiana, du Tennessee ou de l’Ohio sont également concernées par la vigilance tornade, mais le risque y est plus faible.

jeudi, 24.11.2022
17:22

L'Arabie saoudite frappée par des inondations

Des vidéos sur Twitter montrent l'étendue des inondations survenues à Jeddah dans l'ouest de l'Arabie saoudite. On voit de nombreux véhicules emportés par les flots.

13:09

La route vers La Mecque fermée à cause des pluies torrentielles

Les pluies torrentielles à Jeddah, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, ont entraîné, jeudi, le bouclage de la route menant à La Mecque, la ville la plus sacrée de l’islam, ainsi que des retards de vols et la fermeture d’écoles. Deuxième ville du royaume, située au bord de la mer Rouge, Jeddah, abritant environ quatre millions d’habitants, est la porte d’entrée vers La Mecque, où des millions de Saoudiens et d’étrangers du monde entier viennent accomplir les pèlerinages musulmans, le hajj et l’omra. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des inondations qui entravent la circulation à Jeddah et submergent même certains véhicules.

Les pluies torrentielles et les inondations se produisent presque chaque année à Jeddah, où les habitants dénoncent depuis longtemps le manque d’infrastructures adaptées, dans ce pays très chaud et largement désertique. Les inondations ont tué 123 personnes dans cette ville en 2009 et dix autres deux ans plus tard. Plus récemment, des pluies torrentielles ont frappé La Mecque.

07:05

Météo-France place le Finistère et le Morbihan en vigilance orange «vagues-submersion»

En France, les départements du Finistère et du Morbihan ont été placés, jeudi matin, en vigilance orange «vagues-submersion» par Météo-France. Dans l’après-midi, un épisode de fortes vagues est attendu sur la pointe bretonne autour de la pleine mer. «Dans un contexte de grandes marées, la conjonction de niveaux marins élevés et de très fortes vagues nécessite une attention toute particulière», a indiqué le service météorologique.

Le vent de sud-ouest reste fort sur le littoral et entretient une forte mer, à laquelle se combine une puissante houle d’ouest-nord-ouest générée par les vents forts soufflant au large, et se propageant sur toute la façade atlantique. Cette forte houle doit se maintenir toute la journée de jeudi, puis commencera à s’atténuer, dans la nuit de jeudi à vendredi.

mercredi, 23.11.2022
17:51

La Tanzanie rationne l’électricité en raison de la sécheresse

La Tanzanie a commencé à rationner l’électricité en raison d’une chute de la production hydroélectrique après une forte sécheresse, a indiqué mercredi la compagnie nationale d’électricité, certaines zones devant subir des coupures de neuf heures.

Ce pays d’Afrique de l’Est peut produire près de 1695 megawatts grâce à l’hydroélectricité et au gaz naturel notamment. Mais il doit faire face actuellement à un manque de 300 à 350 megawatts, a indiqué le directeur général de la Tanesco, la compagnie nationale d’électricité, Maharage Chande.

Comme ses voisins, le pays a connu des précipitations faibles et une saison des pluie retardée, ce qui a contraint les autorités à imposer un rationnement de l’eau à Dar es Salaam le mois dernier.

Photo d'illustration/AFP
11:27

Pollution atmosphérique en Iran: les écoles fermées, mercredi, à Téhéran

Les autorités iraniennes ont ordonné la fermeture des écoles à Téhéran, mercredi, en raison d’un taux élevé de pollution atmosphérique, a annoncé un média local. «Tous les cours de la province de Téhéran, à l’exception des villes de Pardis, Firouzkoh et Damavand, se dérouleront en virtuel mercredi», a déclaré l’adjoint du gouverneur de la province, Abed Maleki.

La décision a été prise par le Comité chargé de suivre la pollution dans la capitale. «Selon les prévisions, les conditions météorologiques se poursuivront probablement jusqu’à jeudi», a indiqué Abed Maleki. Cette année, les autorités ont fermé à plusieurs reprises les écoles dans la capitale, mais aussi dans d’autres provinces du pays. La pollution de l’air provoque près de 4500 morts chaque année en Iran, a indiqué, en mai, le ministère iranien de la Santé.

11:12

Deux morts dans un glissement de terrain au Portugal

Un glissement de terrain dans le nord du Portugal a provoqué la mort de deux personnes, dont il a détruit partiellement la maison, ont indiqué, mercredi, les services de secours. Survenu dans la nuit de mardi à mercredi, dans la région d’Esposende – à une cinquantaine de kilomètres au nord de Porto –, cet éboulement, probablement favorisé par la pluie tombée ces derniers jours, a entraîné la chute de «grosses pierres» sur une maison occupée par six personnes, tuant un homme et une femme de 22 ans.

Les autres membres de la famille, «un couple et deux enfants de 2 et 12 ans, ont été évacués, indemnes», a indiqué un responsable de la protection civile de Braga, Rui Costa, alors que les services de secours attendaient de sécuriser les lieux pour pouvoir dégager les corps des victimes. Le nord du Portugal a été touché, ces derniers jours, par de fortes pluies, qui «peuvent être à l’origine» du glissement de terrain, mais cette hypothèse «devra être confirmée par les expertises», a conclu Rui Costa.

03:11

L’Australie publie un rapport alarmant sur le changement climatique

La hausse des températures alimente une dégradation générale de l’environnement en Australie et aggrave les catastrophes naturelles, met en garde un rapport gouvernemental publié mercredi.

Le changement climatique entraîne aussi une lente fonte au niveau des fragiles régions alpines de l’immense île-continent tout en contribuant dans le même temps à une acidification des océans et à une élévation du niveau de la mer, selon le rapport sur l’état du climat.

Le climatologue Ian Lowe a qualifié ce rapport de «signal d’alarme» effrayant pour l’Australie, dont la croissance économique dépend en grande partie des exportations de gaz et de charbon. «L’ampleur des changements démontre que l’assainissement de notre consommation d’énergie est une priorité urgente», a souligné le chercheur. «Nous devons également réduire nos exportations de charbon et de gaz».

00:27

Le changement climatique va favoriser les maladies, prévient le Fonds mondial

Le changement climatique finira par tuer des gens en faisant prospérer les maladies infectieuses, a déclaré mardi le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En 2022, le Fonds a été témoin de «l’escalade de l’impact» du changement climatique sur la santé, a alerté son directeur exécutif Peter Sand.

Getty Images via AFP
23:36

Suède: 1,9°C de plus en moyenne par rapport aux années 1800

La température moyenne de la Suède a augmenté de près de deux degrés Celsius depuis la fin du XIXe siècle et la couverture neigeuse dure deux semaines de moins alors que les précipitations ont augmenté, selon un nouveau rapport sur le changement climatique dans ce pays nordique.

Selon le rapport de l’Institut météorologique et hydrologique suédois (SMHI), la température moyenne dans le pays était plus élevée d’1,9 degré Celsius entre 1991 et 2020 par rapport à la période comprise entre 1861 et 1890.

Le SMHI a noté que le changement observé était environ deux fois plus important que le changement des températures moyennes mondiales pour la même période.

mardi, 22.11.2022
18:45

Climat: le président sud-africain demande l’aide des pays riches

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a exhorté mardi les pays riches à aider les pays vulnérables face au changement climatique, lors d’une visite d’État en grande pompe à Londres, la première pour le roi Charles depuis son accession au trône.

Dans la foulée de la COP27, le dirigeant a fait valoir devant des parlementaires britanniques que l’accord pour créer un fonds au profit des pays pauvres devait se traduire en monnaie sonnante et trébuchante.

«Ce n’est pas de la charité», a-t-il déclaré, mais «une compensation pour le mal qui a été fait et le mal à venir, aux peuples des économies en développement comme conséquence de l’industrialisation des pays riches».

18:36

Près de 1000 foyers sont privés d'électricité en Corse

France Bleu rapporte, citant le dernier point d'EDF, qu'environ 900 foyers sont encore privés d'électricité en Corse après le passage de la tempête «Denise». Selon l'opérateur, ils devraient être réalimentés d'ici 20h ce mardi.

La dépression, accompagnée de vents violents, a aussi entraîné inondations, éboulements et annulations de vols et de traversées en ferry. Aucun vol n'a décollé des aéroports d'Ajaccio, Calvi et Figari ce mardi. Seul l'aéroport de Bastia, en Haute-Corse, a fonctionné normalement.

La vigilance orange aux vents violents déclenchée lundi à 18h et la vigilance jaune pour les paramètres aux orages et aux pluies et inondations sont prolongées en Corse-du-Sud jusqu'à ce mercredi minuit, au plus tôt.

16:58

Trains retardés et routes glissantes en Suède à cause de la neige

La compagnie ferroviaire publique suédoise SJ a annulé plusieurs trains, mardi, en raison des chutes de neige. L'Administration suédoise des transports souhaite libérer de l'espace sur les voies. Dans le même temps, les prévisionnistes météo ont prévenu que, même si les chutes de neige allaient diminuer au cours de la journée, il y aurait toujours un risque de routes glissantes dans de nombreuses régions.

Tout le sud de la Suède a été touché par de fortes chutes de neige entre dimanche et lundi, à l’image de la capitale, Stockholm. «Ça commence à geler un peu. Il y a beaucoup de croûtes de neige et de plaques de glace sur la route, c'est donc le risque de dérapage que nous essayons de gérer aujourd'hui», a expliqué Bengt Olsson, attaché de presse de l'administration suédoise des transports.

VIA REUTERS
16:46

Des éboulements après de fortes pluies font 16 morts en RDC

Seize personnes sont mortes dans des éboulements après des pluies diluviennes dans une cité de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mardi auprès des autorités locales.

Le drame s’est produit dans la nuit de lundi à mardi à Kamituga, a expliqué Alexandre Ngandu, maire intérimaire de la ville. «Les victimes sont des hommes, des femmes et des enfants», a-t-il ajouté, joint au téléphone depuis Bukavu, la capitale provinciale.

Cité minière, Kamituga est située à environ 180 km à l’ouest de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, où les accidents et éboulements meurtriers sont souvent rapportés après des pluies diluviennes.

15:11

La Corse-du-Sud balayée par des vents à plus de 140 km/h

La Corse-du-Sud a été balayée ce mardi, par la tempête «Denise» qui a soufflé des vents forts à violents sur l'Île de Beauté, surtout dans le Sud. Selon La Chaîne Météo, on a enregistré des rafales à 126 km/h au Cap Sagro, 135 km/h à La Parata ou encore 141 km/h au Cap Pertusato.

Selon les prévisions météorologiques, le vent devrait diminuer progressivement en cours de nuit prochaine, avec l'éloignement de la dépression vers les Balkans. Météo France a d'ores et déjà sorti la Haute-Corse de la vigilance orange.

5 commentaires