Horlogerie - Le salon horloger de Genève s’ouvre en ligne
Publié

HorlogerieLe salon horloger de Genève s’ouvre en ligne

Le salon de la haute horlogerie de Genève s’ouvre virtuellement mercredi pour une édition entièrement en ligne avant un événement physique à Shanghai, la semaine prochaine.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

Annulé l’an passé avec la pandémie, le salon de la haute horlogerie de Genève, qui réunit des grandes marques telles que Rolex, Patek Philippe et Cartier, a dû se résoudre à basculer en ligne pour maintenir son édition 2021 malgré les restrictions sanitaires.

Ce salon international de la haute horlogerie, rebaptisé Watches & Wonders, va fournir pendant près d’une semaine, du 7 au 13 avril, une plateforme qui doit permettre aux grandes marques horlogères de présenter leurs nouveautés par le biais de conférences et de présentations de produits diffusées en ligne. «C’est important d’avoir un grand événement, un salon, c’est notre Fashion Week, notre Davos», a illustré Emmanuel Perrin, le président par intérim de la fondation de la haute horlogerie, qui organise le salon, dans la première présentation mise en ligne sur la plateforme.

«Nous avons dû annuler à nouveau, et je pense que c’était la bonne chose à faire», a-t-il expliqué. Cette plateforme va néanmoins fournir un outil qui «va aider, je l’espère» les marques horlogères à développer leurs affaires après ce qui a été «une année difficile économiquement», a-t-il reconnu. Troisième secteur d’exportations en Suisse, l’horlogerie a été secouée par la crise sanitaire sous l’effet des fermetures de boutiques durant les phases de confinement et de l’effondrement du tourisme dont dépend fortement le secteur du luxe.

En 2020, les exportations horlogères suisses ont chuté de 21,8% par rapport à l’année précédente, à 17 milliards de francs suisses, selon les statistiques de la fédération horlogère, s’effondrant de 81,3% durant le mois d’avril, au plus fort de la crise, avant de se redresser progressivement à partir du mois d’août.

Seule la Chine s’est maintenue en terrain positif parmi les grands débouchés pour les horlogers suisses, avec une croissance des exportations de 20%, alors que les achats des consommateurs chinois, férus d’horlogerie, se sont reportés sur les boutiques sur place, faute de pouvoir voyager. Quelque 19 marques participeront à l’édition physique du salon qui se tiendra à Shanghai du 14 au 18 avril après le salon en ligne qui va, lui, réunir 38 des plus grandes marques horlogères.

Destiné aux professionnels de l’horlogerie, en particulier aux détaillants qui viennent habituellement choisir sur les salons les montres qu’ils souhaitent commander pour leurs boutiques, l’événement en ligne permet aussi de toucher un plus large public, permettant également aux fans d’horlogerie de découvrir les nouveautés.

(AFP)

Votre opinion