20.09.2020 à 09:13

Crise sanitaireLe SECO cherche des détectives pour traquer les fraudeurs RHT

Le Secrétariat d’Etat à l’économie a passé un appel d’offres pour trouver des personnes capables de déceler des entreprises qui profiteraient indûment des réductions d’horaires de travail accordées à cause du Covid.

par
NXP
Das Logo des Staatssekretariats fuer Wirtschaft SECO, aufgenommen am Mittwoch, 16. April 2014, am Holzikofenweg 36, in Bern. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

Das Logo des Staatssekretariats fuer Wirtschaft SECO, aufgenommen am Mittwoch, 16. April 2014, am Holzikofenweg 36, in Bern. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

KEYSTONE

Le Conseil fédéral veut utiliser des détectives privés pour traquer les abus dans le chômage partiel, mis en place pour faire face à la crise liée au nouveau coronavirus, indique la SonntagsZeitung. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) recherche des entreprises privées pour s’acquitter de la tâche. Il leur laisse de larges prérogatives, selon le journal.

Les détectives privés sont ainsi autorisés à effectuer des «inspections sur place» dans les entreprises, est-il écrit dans les documents d’appel d’offres. Il est même prévu de leur laisser «l’élaboration de décisions à caractère juridique ainsi que la conduite des procédures judiciaires».

Des experts et des politiciens s’insurgent dans le journal, dénonçant le fait que l’État délègue à des privés des tâches qui lui sont dévolues.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!