Suisse - Le secteur de la construction reste solide en 2020, malgré la pandémie

Publié

SuisseLe secteur de la construction reste solide en 2020, malgré la pandémie

Selon un premier état des lieux de l’Office fédéral de la statistique, les investissements dans la construction en Suisse ont connu une légère baisse de 0,3% l’année dernière par rapport à 2019.

par
Comm/JBA

Les dépenses de construction en Suisse se sont maintenues au même niveau qu’en 2019, écrit lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. Les investissements dans le bâtiment ont diminué de 1,1%, alors que ceux dans les projets de génie civil ont augmenté de 3,2% par rapport à l’année précédente. Il en résulte une baisse de 0,3% des investissements dans la construction dans son ensemble. Ce sont là quelques-uns des résultats provisoires de l’enquête suisse sur la statistique de la construction de l’OFS.

Les dépenses totales de construction comprennent les investissements dans la construction et les travaux d’entretien publics. En 2020, elles sont restées au même niveau qu’un an plus tôt, alors que les chiffres provisoires faisaient état d’une hausse de 0,2% en 2019 et de 2,1% en 2018. Les dépenses pour les travaux d’entretien publics ont augmenté de 3,0% par rapport à l’année précédente. Les investissements dans la construction (soit les dépenses de construction sans les travaux d’entretien publics) ont baissé de 0,3% en un an en termes nominaux.

Baisse dans les nouvelles constructions

Par rapport à 2019, les investissements dans les nouvelles constructions ont diminué de 0,6%, ceux dans des projets de transformation ont par contre augmenté de 0,1%. Les maîtres d’ouvrage publics, soit la Confédération, les cantons et les communes, ont accru leurs investissements tant dans les nouvelles constructions que dans les transformations. Les maîtres d’ouvrage privés ont par contre moins investi dans ces deux domaines.

Par rapport à 2019, les investissements dans des projets de génie civil ont augmenté de 3,2% et ceux consentis dans le bâtiment ont diminué de 1,1%. Les pouvoirs publics ont investi davantage dans le génie civil et dans le bâtiment. Les privés ont réduit quant à eux leurs investissements dans le bâtiment, mais augmenté ceux dans le génie civil. Les chiffres de l’OFS laissent entrevoir une tendance à la baisse pour cette année. Au 31 décembre 2020, les dépenses des projets de construction en cours en Suisse pour l’année suivante (2021) étaient inférieures de 1,4% à celles d’un an plus tôt.

Ton opinion

1 commentaire