Actualisé

PartenariatLe Septembre Musical s’ouvre au jazz et au breakdance

Mischa Damev, le nouveau directeur du festival, soutenu par la Loterie Romande, a choisi comme leitmotiv la Russie. Avec les formes les plus inattendues de sa culture.

par
Victor Fingal
Daniel Lozakovich qui a donné son premier concert à l'âge de 14 ans interprétera le Concerto N°2 de Prokofiev pendant le Septembre Musical Montreux Vevey.

Daniel Lozakovich qui a donné son premier concert à l'âge de 14 ans interprétera le Concerto N°2 de Prokofiev pendant le Septembre Musical Montreux Vevey.

DR

Il a cassé les murs du Septembre Musical Montreux-Vevey pour lui offrir plus d’espace culturel. Mischa Damev, son nouveau directeur, pianiste et chef d’orchestre de formation, a dédié à la Russie son premier festival qui se déroule du 1er au 9 septembre. «Ce pays, explique l’homme aux multiples talents, est très présent sur la Riviera, de Dostoïevski à Gogol, en passant par Stravinski qui y a composé la musique de L’Histoire du soldat, et bien d’autres.»

Mais l’approche thématique n’est pas la seule nouveauté. Les chants orthodoxes du Chœur Glinka de Saint-Pétersbourg cohabitent avec le breakdance rythmant les acrobates du spectacle «Reverse», donné par le Théâtre musical de Moscou. Au bar du Montreux Palace, une «Jazz Night» ou un DJ prolongent des soirées débutant par un concerto de Rachmaninov avec Nikolaï Lugansky au piano et Mikhaïl Pletnev à la baguette de l’Orchestre national de Russie. Sans oublier Daniel Lozakovich, un génie du violon qui a donné son premier concert à l’âge de 14 ans et interprète quatre ans plus tard à Montreux le Concerto N°2 de Prokofiev, accompagné par l’Orchestre du Théâtre Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev.

Quant au festival off, il est aussi important que le «in», selon Mischa Damev. «Il nous permet d’atteindre d’autres espaces culturels: des ateliers enseignent la confection de poupées russes, la naissance d’une icône ou la réalisation de pains d’épice traditionnel et la dégustation de blinis variés.» Parmi les spectacles gratuits, signalons encore pour les enfants la représentation de «Pierre et le Loup» avec pas moins qu’Henri Dès dans le rôle du récitant.

Enfants prodiges sur scène

Les enfants, justement, sont aussi grandement à l’honneur sur scène. Les jeunes chanteurs du Chœur Glinka de Saint-Pétersbourg accompagnent plusieurs spectacles. Alexandra Dovgan, à peine douze ans, interprète la sonate dite «Pathétique» de Beethoven ainsi que des œuvres de Chopin et Debussy. Et dans le cadre du projet «Casse-noisette», d’autres talents, âgés de 10 à 13 ans, jouent du piano, violon, saxo et hautbois. «Grâce, entre autres, à l’aide de la Loterie Romande par le biais de l’organe cantonal de répartition, souligne de son côté Yvonne Braun, porte-parole du Septembre Musical, nous pouvons payer les cachets des artistes. C’est dire son importance.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!