06.11.2012 à 11:03

Le service des autos renonce à vendre ses infos

Vaud

L’office cantonal de la circulation ne pourra plus vendre les données personnelles d’automobilistes à une société de marketing privée. Une pratique mise en lumière par «Le Matin» le mois dernier, à laquelle le Conseil d’Etat vaudois a décidé de mettre fin.

par
Benjamin Pillard
Sébastien Féval

Il n’aura fallu que trois semaines pour mettre un terme à un business étatique datant de 1940. Le 9 octobre, «Le Matin» révélait que le service vaudois des automobiles (SAN) vend régulièrement les données des automobilistes du canton au groupe BVA, une holding spécialisée dans le marketing direct. A raison de 20 centimes la fiche, le SAN permettait à cette société privée d’obtenir toutes les informations liées aux détenteurs de véhicules immatriculés dans le canton: marque, type ou encore cylindrée de la voiture. Couplées aux coordonnées des 713 000 Vaudois (nom, prénom, adresse, année de naissance, état civil, nationalité, origine et profession de toutes les personnes vivant dans le ménage) - que le BVA achète systématiquement auprès des communes depuis sa création en 1932 -, ces précieuses informations ont permis aux garagistes et constructeurs automobiles d’envoyer aisément de la publicité ciblée aux conducteurs du canton.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!