Actualisé 06.04.2020 à 14:56

FleuriLe service des espaces publics plante 30'000 fleurs

«Les autorités en pensées avec vous», c'est le slogan sympa trouvé à La Chaux-de-Fonds pour éviter de devoir jeter des fleurs arrivées à maturité en pleine pandémie.

par
lematin.ch
Des pensées plantées près de la tour «Espacité», siège des autorités et de l'admninistration de La Chaux-de-Fonds (NE).

Des pensées plantées près de la tour «Espacité», siège des autorités et de l'admninistration de La Chaux-de-Fonds (NE).

Ville de La Chaux-de-Fonds / Charlène Mamie

Dès aujourd'hui, le service des espaces publics procède à la plantation de 30 000 plants de pensées, à La Chaux-de-Fonds. «Ces fleurs, préparées durant l'hiver, arrivent à maturité et nécessitent d'être plantées ces prochaines semaines, sous peine de devoir jeter l'intégralité de la production», indiquent d'une même voix le conseiller communal Marc Arlettaz et le voyer-chef Bekir Omerovic, voyer-chef.

«Dans la situation sanitaire actuelle, il a fallu programmer ces traditionnels travaux de façon spéciale», précisent les deux responsables. Les plantations seront ainsi étalées sur trois à quatre semaines au lieu des deux semaines habituelles. Un slogan sympa a été trouvé pour l'opération: «Les autorités en pensées avec vous».

Six employés sont mobilisés. Ils ont été orientés sur les mesures à respecter strictement: travail par groupes de deux au maximum, maintien permanent d'une distance de deux mètres entre les jardiniers, utilisation régulière des désinfectants à main, déplacement individuels en véhicules jusqu'au lieu de travail et utilisation individuelle des outils.

Le cimetière

Dans la liste des secteurs concernés, le cimetière est cité en premier. Lundi, les jardiniers ont oeuvré à la Grande-Fontaine (photo). Seront fleuris en pensées le terre-plein central de l'avenue Léopold-Robert 105-109, la place de l'Hôtel-de-Ville 1 et le carrefour du Grand-Pont.

En maintenant ces travaux, la Ville entend montrer à ses habitants qu'«en dépit des restrictions actuelles et des moments difficiles que la pandémie impose à tous, l'administration communale poursuit son travail pour la qualité de vie» dans «le plus strict respect de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs».

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!