Actualisé

ArméeLe service militaire restera obligatoire

Le Conseil fédéral refuse de supprimer l'obligation de servir. Il a rejeté l'initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans armée.

Le service militaire restera obligatoire en Suisse.

Le service militaire restera obligatoire en Suisse.

AFP

Le Conseil fédéral a rejeté vendredi l'initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) visant à supprimer ce modèle, sans lui opposer de contre-projet.

Pour le GSsA, l'obligation de servir est désuète. Elle ne permet pas de répondre aux défis actuels en matière de sécurité et est contraire à l'égalité des sexes.

L'objectif de son initiative est ainsi d'aboutir à une armée de milice volontaire. Elle demande parallèlement de créer un service civil volontaire. Celui-ci serait ouvert à toute la population. Quant à la taxe militaire, elle devrait être abrogée.

Modèle actuel bien meilleur

Le Conseil fédéral avance trois arguments pour rejeter ces propositions. Premièrement, le passage à un système volontaire mettrait en danger la sécurité du pays. Les effectifs de l'armée dépendraient en effet de la bonne volonté de la population. Les prestations exigées, en temps de paix comme en temps de guerre, risquent de ne plus être garanties.

Selon le gouvernement, l'obligation de servir, par laquelle les citoyens s'engagent pour le bien commun, en outre une partie intégrante de l'identité suisse. Ce principe est fortement ancré au sein des institutions politiques. L'ensemble du système repose sur l'idée que les droits sont liés à des devoirs.

Enfin, le Conseil fédéral reste persuadé qu'un modèle d'armée combinant service obligatoire et milice reste le plus efficace.

Il permet de mobiliser rapidement le nombre nécessaire de troupes en fonction de la menace. Il permet aussi à l'armée d'utiliser largement de vastes compétences civiles. Et le gouvernement de souligner le rôle de creuset social et régional joué par l'armée.

L'obligation de servir en Europe

Le service militaire obligatoire constitue un modèle en voie de disparition dans les pays développés. La Suisse et l'Autriche font exception en Europe centrale, alors que les pays voisins ont adopté la formule de l'armée de métier.

En 2011, la Suède, la Serbie et l'Allemagne ont abandonné la conscription obligatoire au profit du service militaire volontaire. Le modèle obligatoire est encore en vigueur en Norvège, Finlande, Estonie, Russie, Biélorussie, Ukraine, Grèce, Chypre et Turquie.

Les autres pays d'Europe, ainsi que leurs alliés au sein de l'OTAN - le Canada et les Etats-Unis - ont désormais des forces armées formées de volontaires. L'Islande ainsi que les principautés de Monaco, Andorre et Saint-Marin n'entretiennent pas d'armée.

Alors que les pays anglo-saxons supprimaient le service militaire obligatoire dans les années 1960 et 1970 déjà, la plupart des Etats ont suivi leur exemple dès la fin de la Guerre froide.

(ats)

Votre opinion