France - Le show décalé du président Macron fait un tabac
Publié

FranceLe show décalé du président Macron fait un tabac

Avec plus de 10 millions de vues en deux jours, la vidéo de Mc Fly et Carlito a mis le président français en orbite sur la planète des jeunes.

par
Eric Felley
Entre Mc Fly, Emmanuel Macron et Carlito, le courant passe dans les jardins de l’Élysée, où ils s’apprêtent à écouter le groupe de heavy metal Ultra Vomit

Entre Mc Fly, Emmanuel Macron et Carlito, le courant passe dans les jardins de l’Élysée, où ils s’apprêtent à écouter le groupe de heavy metal Ultra Vomit

DR/YouTube

La vidéo du président français Emmanuel Macron et des youtubeurs Mc Fly et Carlito a dépassé allègrement les 10 millions de vues durant ce week-end de la Pentecôte. Ce show de quelque 36 minutes aura été le passage obligé des familles depuis dimanche. Rien de bien méchant, au contraire, le président français s’est prêté de bonne grâce au jeu des anecdotes vraies ou fausses proposé par le duo d’animateur adoré des jeunes.

Pour la petite histoire, en février, le président avait mis au défi Mc Fly et Carlito de faire plus de 10 millions de vues avec leur vidéo sur les gestes barrières. Le compteur a tourné jusque-là et le président a donc tenu parole. Il a enfilé son plus beau costume pour participer à cette vidéo tournée à l’Élysée. Sans dévoiler le résultat final du concours d’anecdotes, le président français a réussi là un formidable tour de passe-passe passe à ses adversaires en occupant la scène du divertissement dans la perspective de la présidentielle 2022.

Donald Trump et l’anniversaire

Si la vidéo s’essouffle un peu au fil des minutes, le président Macron développe avec un bonheur évident des facettes méconnues de sa personnalité, de sa culture, mais aussi de sa fonction. Il raconte une anecdote au sujet d’un coup de téléphone de Donald Trump le 18 décembre 2018 sur la ligne rouge de l’Élysée. Le président américain l’appelle pour lui souhaiter un bon anniversaire… Mais le président français est né le 21 décembre. Il remercie sans lui dire qu’il s’est trompé… Vrai ou faux?

Le plus audacieux est sans doute d’avoir fait venir dans les jardins de l’Élysée un groupe de heavy metal Ultra Vomit «un des meilleurs groupes de la scène de métal français» a dit Carlito. Mc Fly a ajouté derrière: «Il y a une grosse communauté de métalleux en France». Le groupe nantais a joué une version de la comptine «Une souris verte, qui courait dans l’herbe», dont la signification politique est peu connue… Toute la question est de savoir si les métalleux vont dorénavant voter pour Macron.

«Un président ne devrait pas faire ça»

Les réactions n’ont évidemment pas manqué après ce formidable succès d’audience. «Le Monde» reste dans le constat bienveillant: «Avec cette vidéo inédite, Macron espère renouer avec les jeunes, très touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire et se méfiant de leurs représentants, tout en s’efforçant de leur apparaître sympathique, cool et désirable, à un an de l’élection présidentielle».

«C’est un classique sous la Ve République de casser l’image du président Jupiter qui descend de son Olympe pour se confronter aux jeunes», explique dans «Le Parisien» Philippe Moreau-Chevrolet, professeur de communication politique à Sciences-po. Malgré le succès de l’opération un parlementaire de la majorité trouve que cela va trop loin: «Un président ne devrait pas faire ça», déclare-t-il dans le même journal. Mais pour un autre de l’entourage de Macron: «Être président, c’est parler à tout le monde, tout le temps, de tout». Et de rappeler que cette opération fait écho à l’extension du pass culture pour les jeunes annoncée vendredi

«Globalement assez pénible à regarder…»

Enfin, dans Le Figaro, le consultant et analyste politique Mathieu Slama déplore «Une vidéo qui ne fait honneur ni à la politique, ni aux influenceurs, ni à la jeunesse». Il regrette «Une vidéo de pur divertissement, globalement assez pénible à regarder, typique du genre de contenus que proposent ces youtubeurs dont l’audience, qui dépasse souvent le million de vues à chaque vidéo, est considérable». Il rappelle enfin qu’Emmanuel Macron avait dit vouloir redorer le blason solennel de la fonction présidentielle, mais il a «trahi cette promesse au fil de son mandat, jusqu’à cette incroyable opération de communication qui marquera, soyons-en sûrs, un précédent historique dans notre histoire politique contemporaine».

Votre opinion

47 commentaires