Football - Le Sion version Tramezzani va-t-il enfin décoller?

Publié

FootballLe Sion version Tramezzani va-t-il enfin décoller?

Au moment d’affronter Lucerne samedi (20h30), le club valaisan se retrouve à la croisée des chemins. Le bilan intermédiaire du technicien italien demeure insuffisant. Pour l’améliorer, le coach entend faire davantage confiance au jeu.

par
Nicolas Jacquier
Une victoire à l’extérieur contre deux défaites à domicile: après trois matches, le bilan du FC Sion de Paolo Tramezzani demeure déficitaire. 

Une victoire à l’extérieur contre deux défaites à domicile: après trois matches, le bilan du FC Sion de Paolo Tramezzani demeure déficitaire.

Urs Lindt/freshfocus

Le FC Sion de Paolo Tramezzani n’a toujours pas décollé. Stagnant à un dangereux 8e rang, le club de Tourbillon n’a pas su faire fructifier sa victoire dans le derby du Rhône (2-1 contre Servette) en s’inclinant dimanche passé à domicile contre GC. Après trois sorties, le bilan chiffré du technicien italien - avec trois points - demeure aussi décevant qu’insuffisant.

C’est certes mieux que lors de son deuxième passage (3 matches/1 point en juin 2020) mais moins bien qu’à l’occasion de son intronisation à Tourbillon trois ans plus tôt (3 matches/6 points).

«Il s’agit encore de trouver un meilleur équilibre. Pour certaines formations, cela peut aller vite, pour d’autres, cela prend parfois davantage de temps»

Paolo Tramezzani, coach du FC Sion

Si les chiffres sont une chose, le jeu présenté en est une autre. C’est dans ce domaine que se niche la marge de progression d’une équipe qui avait déjà modifié son approche le week-end passé. Tramezzani le sait: pour vivre la saison plus sereine à laquelle aspirent ses dirigeants, Sion doit franchir un pallier. «Il s’agit encore de trouver un meilleur équilibre, estimait ce jeudi il Mister lors du traditionnel point presse. Pour certaines formations, cela peut aller vite, pour d’autres, cela prend parfois davantage de temps. Mon job est de faire en sorte de réduire ce temps.»

Changements à prévoir

Un nouveau rendez-vous capital attend le club valaisan à la Swissporarena. «Le classement de Lucerne ne reflète pas la qualité de son jeu, reprend Tramezzani, dont les propos sont rapportés sur le site du club. C’est une équipe qui aime avoir le ballon. Lors des deux premiers matches (ndlr: Bâle et Servette) où nous n’avions pas le ballon, nous avons été intéressants. Mais j’aime aussi pouvoir en disposer afin d’en faire bon usage, ce que nous allons essayer de faire samedi. Sion doit s’améliorer dans la gestion de la possession.»

Après avoir chaque fois aligné le même onze de départ depuis son retour en Valais, Tramezzani devrait cette fois apporter plusieurs changements au coup d’envoi. Mais pas question manifestement de toucher à Luca Zuffi, indispensable à ses yeux.

«Luca Zuffi est un joueur qui rend une situation compliquée tellement simple. En italien, on dirait que c'est une machine à laver. Il rend tout propre»

Paolo Tramezzani, coach du FC Sion

«J'ai souvent eu l’occasion d’affronter Luca et j'ai chaque fois adoré ce joueur, toujours calme et qui rend une situation compliquée tellement simple. En italien, on dirait que c'est une machine à laver. Il rend tout propre.» Le maintien de Zuffi devant sa défense pourrait s’opérer au détriment d’Anto Grgig.

Après avoir joué les inséparables lors de leurs trois dernières confrontations, lesquelles se sont toutes achevées sur le même score de 1-1, Lucerne et Sion parviendront-ils enfin à se départager samedi soir? Le dernier succès du club valaisan remonte au 22 juillet 2020 (2-1 à Lucerne) sous les ordres de… Paolo Tramezzani. Pour la tranquillité des nuits de son entraîneur, Sion serait bien inspiré de s’en souvenir en améliorant l’ordinaire. Histoire surtout de ne pas se remettre à trembler…

Ton opinion