Neuchâtel - Le skipper Yvan Bourgnon a dû passer… son permis voilier
Publié

NeuchâtelLe skipper Yvan Bourgnon a dû passer… son permis voilier

Pas d’exception pour les célèbres champions: un examen est nécessaire pour voguer sur les lacs suisses.

La théorie est réussie, stipule le document. Reste la pratique, mais on n’est pas trop inquiet pour Yvan Bourgnon.

La théorie est réussie, stipule le document. Reste la pratique, mais on n’est pas trop inquiet pour Yvan Bourgnon.

Facebook/Yvan Bourgnon

Yvan Bourgnon a remporté la transat Jacques-Vabre, effectué un tour du monde en catamaran sans GPS et possède un palmarès long comme un très long bras. Après quarante ans de navigation, on imagine donc que le Franco-Neuchâtelois s’y connaît un peu en voile, pourtant il a pourtant dû passer la semaine dernière à Neuchâtel son permis voilier…

«C’est une grande première pour moi, je passe mon permis voilier en SuisseOui, oui! Vous avez bien lu!», s’est-il amusé sur sa page Facebook. Eh oui: il faut ce sésame pour voguer sur les lacs suisses. «C’est plutôt inattendu de devoir repasser des examens après autant d’années de pratique. Mais c’est normal, et cela ne me dérange pas du tout. En France par exemple, où un permis de voile n’est pas requis et où la législation est plus flottante à ce sujet, on devrait s’inspirer davantage de la Suisse», commente-t-il dans «ArcInfo».

Une nuit à bûcher

Malgré son immense expérience, Yvan Bourgnon avoue avoir un peu stressé avant l’examen théorique et dit avoir «passé la nuit à bûcher». Mais finalement tout s’est bien passé. «Pour la théorie, c’est validé, ouf!», écrit-il. Et d’ajouter: «Il me reste l’épreuve pratique à passer maintenant.» Mais bon, on ne se fait pas trop de soucis.

Le 12 juin prochain, note encore «ArcInfo», Yvan Bourgnon sera au départ de son 7e Bol d’Or sur le Léman. «Mais cette année, c’est la première fois que je serai en règle», sourit le skipper.

(R.M.)

Votre opinion