Ski alpin – Le slalom de Zagreb annulé après le passage de 19 skieurs
Publié

Ski alpinLe slalom de Zagreb annulé après le passage de 19 skieurs

L’épreuve croate a finalement été annulée, après plus d’une heure de compétition et beaucoup de tergiversations. Dommage, les Suisses avaient très bien débuté…

par
Renaud Tschoumy
Le directeur de la FIS Emmanuel Couder (à dr.) et le directeur du comité d’organisation croate Vedran Pavlek (à g.) ne peuvent que constater les dégâts.

Le directeur de la FIS Emmanuel Couder (à dr.) et le directeur du comité d’organisation croate Vedran Pavlek (à g.) ne peuvent que constater les dégâts.

AFP

La décision apparaît comme un soulagement: le slalom de Zagreb est passé à la trappe après moins d’une demi-manche désastreuse. Les plus optimistes parlaient d’un état de la piste légèrement meilleur que lors du slalom de mardi. A voir la dureté de la neige et les différentes interruptions, il n’y a pas eu de miracle sur le tracé croate depuis son annulation de la veille.

Une dizaine de centimètres de neige est tombée durant la nuit de mercredi à ce jeudi, mais les organisateurs ont surtout mobilisé du sel et de l’eau pour tenter de sauver la course. Une interruption de course après 14 passages a d’ailleurs permis à des officiels d’arroser la piste avec leurs bidons, dans une sorte de baroud d’honneur.

La durée de l’interruption était telle que les réalisateurs en ont profité pour diffuser des images de télésièges vides et d’un chien très heureux de sa randonnée. Il s’agissait alors de la première des nombreuses pauses observées. Il y en a eu beaucoup d’autres pour permettre aux hommes armés de bidons, de pelles et de radios d’essayer de sauver les meubles. Pour citer notre confrère de la RTS John Nicolet: «Ce n’est pas une blague cette course, mais pas loin.»

Zenhäusern était deuxième

Au moment de l’interruption, le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag était celui qui s’en était le mieux sorti durant la première manche. Il avait établi son chrono à 55’’26, non sans avoir perdu les verres de son masque en se prenant un piquet dans le visage. Ramon Zenhäusern avait signé le deuxième temps provisoire, à 49 centièmes du Norvégien, alors que le Français Clément Noël complétait le podium provisoire.

Le seul enseignement à tirer de cette journée? Outre Ramon Zenhäusern, 2e, les Suisses avaient réalisé une jolie manche. Loïc Meillard et Daniel Yule s’étaient placés dans le top 10, avec respectivement 1’’83 et 2’’10 de retard sur Foss-Solevaag. Luca Aerni, parti avec le dossard 17, s’était classé 15e.

Mais tout cela pour rien. Les spécialistes des épreuves techniques ont désormais rendez-vous à Adelboden ce week-end (géant samedi et slalom dimanche).

Votre opinion