Actualisé 20.11.2020 à 22:27

FootballLe SLO arrache un point après une deuxième mi-temps folle

Les Stadistes ont failli revivre le scénario de GC, vendredi face à Schaffhouse. Mais ça, c’était avant que Giovani Bamba ne surgisse pour inscrire le 2-2 à la 94e.

par
Florian Vaney
Le plan de Meho Kodro a fait souffrir Schaffhouse.

Le plan de Meho Kodro a fait souffrir Schaffhouse.

Keystone

On pourrait penser que Meho Kodro se cherche encore pour ses débuts à la tête de Stade-Lausanne. Il y a probablement un peu de vrai là-dedans. De son habituel 4-1-4-1 qui a failli prendre Grasshopper au piège lors du dernier match, l’entraîneur bosnien est passé à un plus original 5-2-3 (ou 3-4-3, c’est selon et pour ainsi dire la même chose) à l’occasion de la réception de Schaffhouse vendredi à la Pontaise. Le fait est que c’est dans cette composition que les Stadistes avaient emporté la mise (1-3) au Lipo Park lors de leur premier affrontement de la saison.

Si les hommes ont quelque peu changé depuis, le plan de l’ancien joueur du Barca a une nouvelle fois fait souffrir les Schaffhousois. Pas de Yanis Lahiouel (suspendu) en pointe par exemple, mais Andrea Mutombo, plutôt habitué à un poste légèrement plus en retrait. Le score aurait-il aussi été de 0-0 à la pause si le premier nommé avait pu fouler le terrain? Pas sûr, tant le Belge d’origine congolaise a manqué des montagnes.

Mutombo passe un peu à côté

Sur un terrain, Andrea Mutombo a toujours quelque chose à apporter. Mais force est de constater qu’il est un peu passé à côté vendredi. Sa tentative en tout début de rencontre se voulait des plus prometteuses, mais l’homme a ensuite galvaudé deux chances qui auraient dû mettre le SLO sur orbite. Les Lausannois n’étaient pas volés à l’heure du thé, mais sachant que Michaël Perrier avait également effleuré la latte, un petit sentiment de frustration pouvait les habiter. Même si personne n’a oublié que Dany Da Silva a sauvé la baraque en remportant son face-à-face à la 44e.

Comme à chaque fois qu’une équipe qu’on n’attendait pas forcément en haut performe, se pose la question de savoir si, justement, elle ne surperforme pas. Dans le cas présent, plus les semaines passent et plus Stade-Lausanne donne l’impression de pouvoir appartenir à la caste des meilleures formations de Challenge League. Mais plus il paraît fragile en certaines circonstances aussi. Reste que, loin de laisser leur sort au hasard, les Lausannois ont pris leurs adversaires à la gorge dès la reprise.

Mutombo, encore lui, a manqué une nouvelle grosse opportunité en bonne position. Sans doute qu’à force, l’ex-international junior belge s’en voulait un peu. Alors lorsque Michaël Perrier lui a offert un penalty, l’athlétique buteur n’a pas tremblé. 64e, 1-0 SLO.

Juste salaire

L’avantage était mérité et a, avec assez de malchance, été réduit à néant lorsque M. Kanaagsingam a montré le point de penalty stadiste. Raffidine Abdullah venait effectivement de contrer un coup franc avec le bras, Mirza Mujcic s’est chargé de transformer la sentence: 1-1 à la 73e.

La dernière fois que le SLO a joué un match de Challenge League? Le 29 octobre face à GC. Le scénario? Un premier but stadiste en début de seconde période, puis la réplique adverse en deux actes et deux buts. Ceux-ci étaient tombés 71e et 87e minutes contre Grasshopper, vendredi, ils ont été inscrits à la 73e et à la 88e… Même déroulé, même résultat, même frustration. Sauf que non! Alors que la messe semblait dite, Giovani Bamba a surgi de nulle part pour envoyer sa tête en bout de course sous la latte. Fou! 2-2: un juste salaire pour les Stadites.

Stade-Lausanne-Ouchy - Schaffhouse 2-2 (0-0)

Stade de la Pontaise. Arbitre: Anojen Kanagasingam.

Buts: 64e Mutombo 1-0; 73e Mujcic 1-1; 88e Prtajin 1-2, 94e Bamba 2-2.

SLO: Da Silva; Asllani, Hajrulahu, Albizua, Routis (31e Harambasic), Perrier; Abdullah, Laugeois (73e Bamba); Qarri (73e Gazzetta(, Mutombo (64e Amdouni), Ndongo (64e Ramovic). Entraîneur: Meho Kodro.

Schaffhouse: Da Costa; Müller (68e Djoulou), Bunjaku, Neitzke, Mujcic, Lika; Bislimi (84e Hamdiu), Sarr (68e Padula); R. Rodriguez (68e Del Toro), F. Rodriguez (91e Kastrati); Prtajin. Entraîneur: Murat Yakin.

Avertissements: Müller (11e, jeu dur); Sarr (14e, antijeu), Ndongo (16e, simulation), Hajrulahu (44e, jeu dur), Abdullah (72e, main).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Bôjeu

20.11.2020 à 21:44

Mais où est passé le beau jeu du SLO ? Binotto revient !