Actualisé

Salon CES de Las VegasLe smartphone incurvé gagne du terrain

Après son arrivée en Asie, le G-Flex, présenté comme le premier téléphone à la fois incurvé et flexible, sera bientôt disponible aux Etats-Unis.

LG affirme que le smartphone peut supporter une certaine pression et absorbe plus facilement le choc en cas de chute.

LG affirme que le smartphone peut supporter une certaine pression et absorbe plus facilement le choc en cas de chute.

Le groupe d'électronique sud-coréen LG Electronics a annoncé lundi la sortie sur le gros marché américain de son smartphone G-Flex, présenté comme le premier téléphone au monde à la fois incurvé et légèrement flexible.

Le G-Flex fera ses débuts sur le marché américain «au premier trimestre 2014», a indiqué Frank Lee, un responsable américain de LG, lors d'une conférence de presse à Las Vegas à la veille de l'ouverture du salon d'informatique grand public International CES.

«De vrais avantages»

L'appareil avait été présenté pour la première fois fin octobre mais sa commercialisation reste limitée pour l'instant à trois marchés: la Corée du Sud, Hong Kong et Singapour. Le prix prévu pour les Etats-Unis, qui dépendra des subventions des opérateurs télécoms, n'a pas été divulgué. En Asie, l'appareil coûte sans abonnement autour de 940 dollars, selon LG.

«Courbé, c'est mieux», et «pas seulement pour se différencier», a fait valoir lundi Frank Lee. Pour lui, cette forme a «de vrais avantages tangibles», comme permettre de mieux entendre car la forme de l'appareil épouse celle du corps, assurer une meilleure prise et offrir un visionnage de meilleure qualité pour les contenus vidéo.

Unique par sa flexibilité

Le concurrent sud-coréen Samsung a lui aussi sorti l'an dernier un smartphone à écran incurvé, mais LG affirme que le sien est le seul à l'heure actuelle à être également légèrement flexible (bien que pas encore vraiment pliable).

Le smartphone peut supporter une certaine pression et absorbe plus facilement le choc en cas de petite chute, fait valoir le fabricant.

Ci-dessous, le G-Flex en images:

(AFP)

Votre opinion