Publié

Bourse suisseLe SMI clôture en vert grâce à Novartis

Après un début prudent, le SMI a de nouveau enlevé la barre des 6500 points et a atteint, en fin d'après-midi, un nouveau plus haut de l'année à 6540 points, qu'il n'a cependant pu défendre jusqu'à la clôture.

A la Bourse suisse, le SMI a atteint un nouveau plus haut de l'année.

A la Bourse suisse, le SMI a atteint un nouveau plus haut de l'année.

ARCHIVES, Keystone

La Bourse suisse a gagné du terrain mercredi.

La hausse a été portée en premier lieu par le poids lourd pharma Novartis. Holcim, qui a publié ses chiffres semestriels, a subi des prises de bénéfices.

Comme les journées précédentes, le négoce a été calme avec des volumes extrêmement minces. On a manqué d'informations susceptibles de faire bouger les cours et les données américaines publiées dans l'après-midi ont laissé une impression mitigée.

La production industrielle américaine a augmenté un peu plus que prévu en juillet et les prix à la consommation sont restés stables, alors que l'on attendait une hausse. La situation s'est aussi améliorée sur le marché de l'immobilier. En revanche, l'activité manufacturière dans la régions de New York a fortement baissé en août.

Novartis responsable

Le SMI a fini sur un gain de 0,09% à 6511,87 points, le SLI a perdu 0,04% à 958,05 points et le SPI a gagné 0,01% à 6011,82 points.

Avec un gain de 1,4%, Novartis est responsable d'une grande partie de la progression du SMI. Les courtiers ont parlé d'achats d'investisseurs anglo-saxons et relevé qu'on assiste à des arbitrages au sein du secteur pharma européen, en faveur de Novartis. Nestlé (-0,3%) et Roche (-0,2%) ont cédé un peu de terrain. Swissmedic a homologué Perjeta de Roche pour le traitement du cancer du sein.

Holcim a limité ses pertes initiales en fin de séance et a reculé de 1,2% à 59,30 francs. Durant la séance, le titre a baissé jusque près de 58 francs. Les chiffres semestriels ont été caractérisés par une bonne évolution en Asie et en Amérique du nord, alors que les affaires ont reculé en Europe. Tant le chiffre d'affaires que les résultats sont jugés suffisants par les analystes. Le recul de l'action est dû principalement à des prises de bénéfices après les fortes hausses des dernières semaines.

Au lendemain des chiffres semestriels, le bon de participation Schindler (-0,8%) s'est placé parmi les perdants, alors qu'il était resté de marbre la veille. La réduction de l'objectif de marge EBIT a suscité des critiques. Nobel Biocare a reculé de 1,7% et Transocean de 1,1%.

Julius Baer se ressaisit

A la veille de la publication des chiffres semestriels, Zurich Insurance a perdu 0,7%.

Swiss Re a en revanche gagné 0,3% après que Morgan Stanley a légèrement relevé l'objectif de cours de l'action.

Aux bancaires, Julius Baer a gagné 1,4%. Le titre avait perdu près de 11% lundi et mardi dans le sillage de l'annonce du rachat des activités Wealth Management hors USA de Merrill Lynch. Les investisseurs semblent estimer que le moment est venu pour acheter à nouveau des titres. UBS et CS ont chacune reculé de 0,4%.

Geberit ( 0,3%) a encore gagné du terrain au lendemain de la hausse de 3% dans le sillage de chiffres semestriels supérieurs aux attentes. Vontobel et UBS ont relevé mercredi l'objectif de cours. Les autres gagnants sont Actelion ( 1,4%), Adecco ( 1,1%) et Clariant ( 1,3%).

(ats)

Votre opinion