Zurich: Le SMI finit la semaine sur une légère hausse
Publié

ZurichLe SMI finit la semaine sur une légère hausse

L'indice vedette de la Bourse suisse a engrangé un gain de 0,22%, vendredi, dopé par l'enthousiasme qui régnait à Wall Street.

Illustration, Keystone

La Bourse suisse a terminé la semaine dans le vert. L'indice vedette SMI a clôturé vendredi sur un gain de 0,22% par rapport à la veille, pour se fixer à 8456,22 points.

Après avoir longtemps évolué en dents de scie autour de l'équilibre, le SMI a gagné en élan après l'ouverture favorable de Wall Street, où les indices continuaient de gagner du terrain, dopés par la promesse du président américain Donald Trump d'une réforme fiscale «phénoménale».

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de SIX a gagné 1,04%. Le SLI a terminé vendredi en hausse de 0,36%, à 1342,69 points, et l'indice élargi SPI a gagné 0,27%, à 9256,15 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 21 ont progressé et 9 ont reculé.

La pharma soutient l'indice

Les deux poids lourds de la pharma ont terminé dans le vert, soutenant l'indice. Roche a gagné 0,04% et Novartis 0,5%. Nestlé (-0,2%) a en revanche fini dans le rouge, réduisant cependant ses pertes sur la fin.

Au lendemain des chiffres mitigés de Zurich Insurance (-0,7%), Kepler Cheuvreux a réduit l'objectif de cours. Macquarie en a fait de même et a également raboté la recommandation à «underperform» de «neutral». Chez les autres assureurs, Swiss Re (-1%), lanterne rouge, a bouclé un programme de rachat d'actions de 1 milliard de francs.

La filiale italienne de Swisscom (-0,1%), Fastweb, fait, avec Telecom Italia, l'objet d'une enquête par les autorités italiennes concernant leur coentreprise Flash-Fiber.

Actelion en verve

Parmi les valeurs bancaires, Julius Baer (+0,3%) se voit réclamer 306 millions d'euros par une société en faillite devant une juridiction européenne. Le gestionnaire de fortune «rejette résolument» ces accusations et «a pris d'autres mesures pour protéger ses intérêts», sans plus de précision. UBS a cédé 0,2% et Credit Suisse, qui publiera ses résultats annuels mardi, 0,4%.

En tête des gagnants, Actelion a pris 3,1%, sans information spécifique. Juste après la clôture, le groupe d'Allschwil (BL) a annoncé avoir finalisé son programme de rachat d'actions.

Les valeurs du luxe Richemont (+1,3%) et Swatch Group (+0,8%) ont été portées par le vigoureux rebond des exportations chinoises en janvier. LafargeHolcim (+0,8) a de son côté profité d'un relèvement d'objectif de cours par Berenberg. Les autres gagnants notables sont SGS (+1%) et Sika (+0,9%).

(ats)

Votre opinion