03.03.2016 à 17:33

MarchésLe SMI plombé par les poids lourds

La Bourse suisse a perdu à nouveau du terrain jeudi, marquant une pause.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le recul de 1,11% à la clôture de l'indice Swiss Market Index (SMI) s'explique par celui des trois poids lourds défensifs Nestlé, Novartis et, surtout, Roche, ce dernier traité hors dividende.

Fondamentalement, l'ambiance reste optimiste sur les marchés boursiers et l'évolution continue d'être déterminée par celle des prix du pétrole. Grâce à une hausse de l'or noir, le SMI a ainsi refranchi les 8000 points mercredi. Jusqu'à hier, le prix de l'or noir a connu une hausse pour six jours d'affilée, atteignant les plus hauts annuels enregistrés en janvier.

Les courtiers ne croient toutefois pas (encore) à un redressement durable des prix du pétrole, estimant que les cours actuels sont dus essentiellement à des achats de couverture dans un marché survendu.

Les données américaines de l'après-midi, avec une hausse surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage, une baisse de la productivité moins forte que prévu au 4e trimestre, un rebond un peu moins net qu'attendu des commandes industrielles en janvier et une légère baisse de l'activité dans les services en février (ISM) n'ont globalement pas influencé les marchés.

Le SMI a fini en recul de 1,11% à 7950,84 points, avec un plus bas du jour à 7944,53 peu après 14h00 et un plus haut à 8007,00 vers 9h15. Le SLI a perdu 0,23% à 1221,47 points et le SPI 0,45% à 8400,55 points. Sur les trente blue chips, 17 ont reculé et treize progressé.

Traité hors dividende de 8,10 francs, le bon de jouissance Roche a reculé de 4,7% ou 12,30 francs, pesant fortement sur le SMI. Novartis a cédé 1,6% après que Moody's a réduit à «stable» de «positive» la perspective pour la branche pharma mondiale. Le troisième poids lourd, Nestlé, a perdu 0,8%.

Les autres gros perdants sont Lonza (-0,8%), Richemont (-0,6%), Actelion (-1,1%) et Swiss Life (-1,7%). Les actions de l'assureur vie avaient été très recherchées mardi après les chiffres annuels et elles subissent des prises de bénéfices. Kepler Cheuvreux a abaissé la recommandation à «hold»: Swiss Life continue d'impressionner avec une amélioration des marges dans un environnement difficile. Le potentiel de hausse est toutefois limité après les récents gains.

Dans le camp des gagnants, Transocean ( 9,6%) a fini dans le haut du tableau. Après de fortes pertes en début de semaine, le titre marque une nette reprise, avec celle des prix du pétrole.

LafargeHolcim est remonté de 4,5%. Le milliardaire indien Ajay Piramal a manifesté de l'intérêt pour les affaires indiennes du géant franco-suisse du ciment. Adecco ( 1,7%), Schindler et ABB (chacun 0,8%) ont aussi été recherchés.

Aux bancaires, Credit Suisse a progressé de 3,5% sur achats de suite et UBS 0,7%. Julius Baer a gagné 0,9%, prenant de l'altitude sur la fin de séance. Kühne Nagel ( 2,4%) a regagné du terrain après les pertes essuyées mercredi dans le sillage des chiffres. Nomura et JPMorgan ont relevé l'objectif de cours.

Sur le marché élargi, Autoneum a gagné 1,4%, Coltene perdu 6,2% et le bon Banque cantonale de Bâle gagné 4%, le tout après les résultats 2015.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!