Actualisé 22.12.2016 à 18:52

ZurichLe SMI termine sur une hausse minime

L'indice de la Bourse suisse n'a enregistré qu'un gain de 0,06%, jeudi, alors que les volumes d'échanges sont restés faibles.

Keystone

La Bourse suisse a terminé jeudi sur une note juste positive. A deux jours du long week-end de Noël, les investisseurs sont sur la réserve. Les projecteurs sont de nouveau braqués sur Actelion après la reprise des négociations «exclusives» avec Johnson & Johnson.

Le Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse marginale de 0,06%, à 8237,98 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a gagné 0,15%, à 1301,37 points, et le Swiss Performance Index (SPI) 0,09%, à 8966,45 points. Sur les trente valeurs vedettes, 19 ont progressé et 11 reculé.

Déjà la tête ailleurs

Les investisseurs étaient déjà dans l'ambiance de Noël et les volumes sont restés faibles, a commenté un courtier. Les multiples données américaines du jour n'ont pratiquement pas influencé les marchés.

Dans l'ensemble, l'ambiance sur les marchés internationaux des actions est bonne et l'optimisme règne à l'orée de la nouvelle année. Les risques politiques en zone euro avec notamment la présidentielle en France, sont mis de côté. Sur l'ensemble de l'année écoulée, le SMI ne parviendra probablement pas à effacer son recul de 6% environ actuellement.

Sonova et Dufry progressent aussi

Actelion (+4,1%) est resté en tête du peloton tout la séance. Le laboratoire bâlois a repris des négociations «exclusives» avec le géant américain Johnson & Johnson (J&J) en vue d'une «transaction stratégique».

Dans un bref communiqué publié mercredi soir peu après la clôture de la Bourse suisse, Actelion a précisé qu'«il ne peut pas y avoir de garantie» que les négociations aboutissent effectivement à une transaction. Hier, le titre avait déjà pris 6%, la rumeur voulant que les discussions avec Sanofi soient proches d'aboutir.

Sonova (+1,7%) et Dufry (+1,3%) ont aussi nettement progressé. Dufry a profité d'un relèvement d'objectif de cours par Goldman Sachs, qui a aussi confirmé «buy». Ont également été bien demandés Schindler et Swatch (chacun +0,9%).

Roche et Novartis: nouvelles diverses

Les poids lourds défensifs Nestlé (+0,3%) et Novartis (+0,2%) ont soutenu l'indice. Ce dernier a annoncé la veille son intention de recourir contre un abaissement des prix du médicament oncologique Glivec décidé par les autorités colombiennes.

En matinée, le groupe rhénan a dévoilé la cession pour 175 millions de dollars (177,7 millions de francs) de son médicament Odomzo (sonidegib), utilisé dans le traitement de certains cancers de la peau, à l'indien Sun Pharmaceutical.

Roche (-0,6%) a publié des études cliniques de phase III pour son médicament Ocrevus utilisé dans le traitement de sclérose en plaques multiple. Le groupe pharmaceutique a aussi enregistré des résultats positifs pour son médicament en développement emicizumab destiné au traitement de l'hémophilie de type A.

Chugai, filiale japonaise de Roche, a obtenu des autorités nippones le statut de «médicament orphelin» pour Avastin.

Incertitudes bancaires

Les bancaires, sous pression la veille déjà, ont encore perdu du terrain: UBS a cédé 0,9% tout comme Credit Suisse. L'ambiance pour le secteur reste incertaine avec la question du sauvetage de la banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena.

Sur le marché élargi, Emmi a cédé 0,7%. Le transformateur de produits laitiers a acquis 80% de l'espagnol Lácteos Caprinos, spécialisé dans le lait de chèvre.

Pax Anlage (+2,6%) et Perrot Duval (inchangé) ont publié certains résultats. Kuros a encore gagné 17%, après l'annonce, la veille, de progrès dans le développement de son candidat Neuroseal.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!