Ukraine – Le soldat qui a abattu cinq camarades a été arrêté
Publié

UkraineUn soldat abat cinq de ses camarades

Le militaire de 21 ans, membre de la Garde nationale, a été arrêté jeudi, après avoir tué cinq personnes et en avoir blessé cinq autres. Les raisons du drame sont encore indéterminées.

Les fusillades dans les unités militaires en ex-URSS, comme ici la Garde nationale ukrainienne, sont un phénomène récurrent, souvent dues au bizutage.

Les fusillades dans les unités militaires en ex-URSS, comme ici la Garde nationale ukrainienne, sont un phénomène récurrent, souvent dues au bizutage.

Photo d’illustration/AFP/Ukrainian Interior Ministry

La police ukrainienne a arrêté jeudi, un soldat de la Garde nationale ukrainienne qui avait ouvert le feu sur ses camarades dans une usine, faisant cinq morts et cinq blessés, avant de s’enfuir avec son arme, a indiqué jeudi, le ministère de l’Intérieur.

«Artem Riabtchouk vient d’être interpellé par des agents de police dans la région de Dnipropetrovsk», dans le centre du pays, a écrit le ministre Denys Monastyrsky sur Facebook.

«Un membre de la Garde nationale ukrainienne a tiré des coups de feu avec un fusil d’assaut Kalachnikov sur les gardes de l’usine, puis s’est enfui avec son arme. En conséquence, cinq personnes ont été tuées et cinq autres blessées», avait précisé le ministre, dans un communiqué diffusé avant l’arrestation.

Selon le ministère, l’incident a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, dans l’usine Ioujmach de Dnipro, dans le centre du pays, qui fabrique des fusées et lanceurs spatiaux mais également des missiles, véhicules et outils industriels.

Le tireur, né en 2001, venait de recevoir son arme avant son tour de garde. Une opération spéciale avait été lancée dans la ville pour le retrouver et le commandant de la Garde nationale, Nikolaï Balan, s’était rendu sur les lieux, selon la même source. «Les motifs du crime ne sont pas encore connus», avait encore précisé le ministère.

Les fusillades dans les unités militaires en ex-URSS sont un phénomène récurrent, souvent dues au bizutage, qui a longtemps été l’un des plus graves problèmes dans ces pays, en particulier en Russie, même si la situation s’est améliorée, ces dernières années. Ces bizutages, parfois très violents, sont régulièrement la cause de suicides ou de meurtres.

(AFP)

Votre opinion