Football: Le soleil ou le froid, au choix

Publié

FootballLe soleil ou le froid, au choix

L'équipe de Suisse peut choisir où elle va passer son mois de novembre. Dans le froid islandais ou sous le soleil de Miami? Réponse mardi soir.

par
Tim Guillemin
Feusisberg (SZ)
Un match en Islande (par exemple) ou un stage à Miami pour l'équipe de Suisse en novembre? Aux joueurs de Petkovic de «choisir»...

Un match en Islande (par exemple) ou un stage à Miami pour l'équipe de Suisse en novembre? Aux joueurs de Petkovic de «choisir»...

Keystone/DR

Vivre ou mourir. L'équipe de Suisse veut absolument participer à la Coupe du monde en Russie en juin prochain. Un espoir partagé par le Portugal, évidemment.

Mais il n'y aura qu'un seul qualifié direct mardi, au stade de la Luz. Le perdant devra passer par les barrages au mois de novembre. Et, forcément, ceux-ci s'annoncent très périlleux, même si la Suisse bénéficierait alors d'un statut de tête de série.

L'adversaire potentiel? L'Islande, le Danemark, l'Irlande du Nord, la Turquie, l'Ukraine, la Bosnie-Herzégovine, la Grèce… Bref, une double rencontre qui aurait tout du match piège au mois de novembre.

A contrario, en se qualifiant directement, les internationaux s'offriraient un séjour au soleil. L'ASF ne l'a pas encore confirmé officiellement, mais des bruits de couloir très crédibles prêteraient à Vladimir Petkovic l'intention d'effectuer un camp d'entraînement au soleil. Ce pourrait être au Moyen-Orient (Emirats Arabes Unis, Oman, Qatar) ou en Floride, du côté de Miami.

S'il fallait une motivation en plus à Granit Xhaka et à ses coéquipiers pour aller chercher un point à Lisbonne mardi, celle-ci est désormais toute trouvée.

Ton opinion