Publié

Ski alpinLe sourire de Didier Cuche

En se relevant avant la ligne, le Neuchâtelois a signé le 2e temps d'un entraînement encore gagné par Kjetil Jansrud.

par
Laurent Guyot

Il y a du soleil, de la neige et de la douceur. Et juste un groupe de 5 supporters de Klaus Kröll au bas de l'Olympiabakken qui sont venus pour encourager leur protégé dans la chasse au globe de descente. Ce trophée que Didier Cuche a déjà remporté quatre fois. Le Neuchâtelois est tout sauf décidé à le rendre avant de prendre sa retraite sportive. Détendu à l'heure du bilan avant les deux super-G et la descente programmées à une soixantaine de km de Lillehammer, le skieur des Bugnenets a annoncé la couleur. «Je suis content. J'ai trouvé les bons réglages que ce soit pour les skis, les carres et même les chaussures. Il me reste encore à lâcher quelques chevaux de plus pour aller chercher Kjetil. Mais cela ne va pas être facile car nous sommes d'abord engagé dans un super-G.»

Le Suisse de l'année, déjà 3e lors d'un premier entraînement perturbé par différents problèmes, a lâché une demie seconde sur le Norvégien dans les derniers mètres pour s'être relevé avant la ligne. «Je ne suis pas surpris par les temps de Kjetil. Il dispose d'une bonne technique et possède le même matériel que moi (Head). Dans son jardin, il peut parfaitement tous nous mettre d'accord.» Un sentiment que Beat Feuz (15e) a confirmé. «Je ne sais pas ce qu'il a mis aux pieds. Je me suis permis de plaisanter avec lui dès son arrivée. Personnellement, j'ai retrouvé confiance après ma mésaventure connue mercredi lors du premier entraînement. Perturbé par un malentendu avec le juge au départ, je me suis élancé sans être prêt au niveau de la concentration. Et j'ai bien failli partir au tas à la réception du Russi Jump.»

Si Carlo Janka (29e) et Silvan Zurbriggen (36e) sont relégués à près de 3 secondes, Didier Défago a effectué une manche correcte (21e) selon ses dires. «Cela va se jouer pour un rien. La piste est superbe et presque trop facile pour effectuer des écarts. Pour ma part, j'ai gardé mon objectif à savoir terminer dans le top-10 et cela passe par quelques corrections à apporter dans mes lignes.»

Ton opinion