07.10.2016 à 05:05

«Le sport est un vrai remède anticancer»

Novateur

Le Dr Didier Jallut se bat pour que l’activité physique fasse partie intégrante des traitements contre les tumeurs du sein.

par
Pascale Bieri
Dr Didier Jallut estime que les caisses maladie devraient prendre en considération l’activité physique des patientes pour remboursement.

Dr Didier Jallut estime que les caisses maladie devraient prendre en considération l’activité physique des patientes pour remboursement.

Jean-Guy Python

En ce mois d’octobre rose, les chiffres restent sombres. En Suisse, une femme sur 8 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie. Et si aujourd’hui ce mal sournois, qui n’épargne pas les jeunes, se soigne de mieux en mieux, il tue encore 15% des patientes. Nouvelle petite lueur toutefois: aux côtés des traitements chimiques et chirurgicaux, il est possible d’influencer soi-même le cours de la maladie en faisant de l’activité physique. Une réalité encore méconnue, dont le Dr Didier Jallut, oncologue et directeur médical du Réseau lausannois du sein, a fait son cheval de bataille.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!