Cinéma – Le storyboard du «Dune» de Jodorowsky aux enchères
Publié

CinémaLe storyboard du «Dune» de Jodorowsky aux enchères

Sous forme de dessins, les plans de ce qui aurait dû être le film du Franco-Chilien Alejandro Jodorowsky, aux enchères lundi à Paris.

Une page de l’un des exemplaires du storyboard épique d’Alejandro Jodorowsky.

Une page de l’un des exemplaires du storyboard épique d’Alejandro Jodorowsky.

AFP

Delon, Jagger ou Dali auraient dû jouer dans ce film qui ne s’est jamais fait et est devenu le plus célèbre des projets avortés: le livret de travail du Franco-Chilien Alejandro Jodorowsky pour son adaptation pharaonique de «Dune» est vendu aux enchères lundi à Paris. Ce gros livre datant du milieu des années 70 est «estimé entre 25’000 et 35’000 euros», selon la maison Christie’s, qui organise la vente et expose le document depuis jeudi.

Il présente, sous forme de dessins, les plans de ce qui aurait dû être le film (on appelle ce document de travail un «storyboard» dans le jargon du cinéma). Ces planches sont signées par une star de la BD, le Français Moebius (alias Jean Giraud, mort en 2012), ou par l’illustrateur suisse Giger (décédé en 2014), qui créera ensuite la créature du film «Alien» (1979). Tous deux devaient assurer la direction artistique de ce projet titanesque et leur storyboard était destiné à «susciter l’intérêt des grandes maisons de production américaines», selon Christie’s.

Premier livre d’un cycle de science-fiction culte écrit par l’Américain Frank Herbert en 1965, «Dune» est revenu sous les feux de l’actualité cette année grâce au film qu’en a tiré le Canadien Denis Villeneuve. Une première adaptation cinématographique, signée par l’Américain David Lynch et largement jugée ratée, était sortie en 1984.

Contre-culture

L’adaptation de Jodorowsky, qui y a travaillé au milieu des années 70, n’a jamais vu le jour faute de financements. C’est pourquoi son storyboard est devenu un objet prisé des fans de science-fiction. «Nous avons connaissance de quelques autres exemplaires: un a été proposé aux enchères il y a quelques années, un autre est en possession de Jodorowksy (…) et un troisième est partiellement reproduit en ligne», selon Christie’s. «Il est difficile d’évaluer le tirage total. On peut supposer qu’entre une dizaine et une vingtaine d’exemplaires ont été produits», poursuit la maison d’enchères.

Figure de la contre-culture aujourd’hui nonagénaire, auteur des films expérimentaux et psychédéliques «El Topo» (1970) et «La montagne sacrée» (1973), Jodorowsky avait vu très grand pour «Dune». Il prévoyait «entre dix et quinze heures de film» et «le casting aurait dû réunir Salvador Dali, Mick Jagger, Orson Welles, David Carradine et Alain Delon», rappelle Christie’s. Pour la bande originale, «les groupes Magma puis Pink Floyd (avaient été) approchés».

Des spécialistes du cinéma ont estimé que des idées en gestation pour le «Dune» de Jodorowsky ont ensuite influencé des films majeurs comme «Star Wars» (1977), «Alien» ou «Blade Runner» (1982). Un documentaire sur l’échec de ce projet, «Jodorowsky’s Dune», était sorti en 2013.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires