Hockey sur glace: Le strict minimum pour l’équipe de Suisse face au Kazakhstan
Publié

Hockey sur glaceLe strict minimum pour l’équipe de Suisse face au Kazakhstan

La sélection de Patrick Fischer a globalement maîtrisé son sujet au Mondial pour disposer (3-2) du Kazakhstan mardi soir à Helsinki. Après trois matches dans le tournoi, elle demeure invaincue.

par
Chris Geiger
(Helsinki)
À l’image d’Andres Ambühl avec Valeriy Orekhov, la Suisse a eu de la peine à se débarrasser du Kazakhstan.

À l’image d’Andres Ambühl avec Valeriy Orekhov, la Suisse a eu de la peine à se débarrasser du Kazakhstan.

AFP

L’équipe de Suisse a fait ce qu’on attendait d’elle en Finlande, à savoir être reçue trois sur trois depuis le début du Championnat du monde. Pour le match référence, en revanche, on repassera. Car après ses deux succès initiaux décrochés devant l’Italie (5-2) et le Danemark (6-0) le week-end dernier, la sélection à la croix blanche en a ajouté un troisième en dominant mollement le Kazakhstan (3-2) mardi soir au Helsinki Ice Hall. Cette nouvelle victoire lui permet toutefois de partager la tête du groupe A avec le Canada.

Face aux Kazakhs, les hommes de Patrick Fischer sont tombés dans la facilité au fil des présences et sur un portier – Andrei Shutov, auteur de 40 arrêts – en état de grâce. Ils ont ainsi dû patienter jusqu’à la 24e minute pour matérialiser leur nette supériorité dans tous les compartiments du jeu. Et, sans surprise, la décision est tombée de la canne de Denis Malgin. Toujours aussi étincelant sur la glace de la capitale finlandaise, l’attaquant des Zurich Lions a inscrit son sixième point personnel depuis le début du Mondial. Grand protagoniste du sacre zougois en National League, Dario Simion a, lui, marqué le but victorieux en négociant parfaitement son face-à-face avec le dernier rempart adverse (35e).

Cette rencontre face à l’un des deux principaux candidats à la relégation (avec l’Italie) n’a jamais atteint des sommets. Mais elle a eu le mérite d’offrir au gardien davosien Sandro Aeschlimann et à l’attaquant de Genève-Servette Marco Miranda leurs premières minutes à ce niveau de la compétition. L’ailier du Lausanne HC Damien Riat a également effectué ses débuts dans ce tournoi.

L’équipe de Suisse devra montrer bien plus de conviction ce mercredi soir (19h20) à l’occasion de son duel avec la Slovaquie, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Pékin en février dernier.

Suisse – Kazakhstan 3-2 (0-0 2-0 1-2)

Votre opinion