Sport – Justice: Le TAS a inauguré son nouveau siège de Beaulieu

Publié

Sport – JusticeLe TAS a inauguré son nouveau siège de Beaulieu

Lundi, les locaux qui abritent désormais le Tribunal arbitral du sport ont été officiellement ouverts en présence de Thomas Bach, président du CIO, ainsi que des autorités vaudoises et lausannoises.

par
André Boschetti
Seule la façade principale de cette aile sud du Palais de Beaulieu qui abrite désormais le TAS est restée intacte. L’intérieur a, lui, été totalement refait.

Seule la façade principale de cette aile sud du Palais de Beaulieu qui abrite désormais le TAS est restée intacte. L’intérieur a, lui, été totalement refait.

AFP

Avec moins de deux mois de retard sur le calendrier imaginé lors de la pose de la première pierre, en octobre 2019, le nouveau siège du Tribunal arbitral du sport a été officiellement inauguré lundi, en fin de matinée. De nouveaux locaux, modernes et fonctionnels, que les quelque cinquante employés que compte actuellement le TAS occupent en fait depuis mars dernier et la fermeture des bureaux précédents, sis au Château de Béthusy, à Lausanne.

Cette inauguration s’est déroulée devant une bonne centaine de convives, dont la plupart ont un lien direct avec le monde du sport. Dont Thomas Bach, le président du CIO, et son épouse ainsi que les autorités politiques vaudoises et lausannoises, représentées, entre autres, par Philippe Leuba, conseiller d’État, et Grégoire Junod, le syndic de Lausanne.

6000 m² de surface

Maître de cérémonie et «patron» des lieux, Matthieu Reeb, le directeur général du TAS, ne cachait pas son plaisir et sa fierté. «Pour la première fois de son histoire, le TAS est propriétaire des locaux qu’il occupe, dans l’aile sud du Palais, grâce à l’arrangement que nous avions trouvé, en 2015, avec la Fondation de Beaulieu.»

L’une des trois salles d’audience modernes du TAS.

L’une des trois salles d’audience modernes du TAS.

AFP

Sur cinq niveaux, le siège de Beaulieu a une surface totale de 6000 m2, y compris une terrasse de toit, un parking souterrain, des espaces de rangement et des locaux réservés aux archives. En plus de nombreux bureaux pouvant accueillir jusqu’à 76 collaborateurs, on y trouve également trois salles d’audience, une de médiation, huit salles de réunion, une autre pour les médias, un auditoire de 92 places et une cafétéria. Le tout avec une vue imprenable sur la ville et le lac.

Un coût final inférieur au budget

Fait assez rare pour être souligné, le coût de la construction et des différents aménagements et équipements a finalement été de quelque six millions inférieur au budget initial qui se situait à 42 millions de francs.

Ton opinion