Suisse - Le TCS déconseille certains pneus chinois
Publié

SuisseLe TCS déconseille certains pneus chinois

Le TCS a testé une trentaine de pneus d’hiver. Certains sont à la peine et peuvent représenter un danger pour son utilisateur.

Sur route enneigée, la distance de freinage est plus longue avec le Goodride Z-507 ZUPER SNOW.

Sur route enneigée, la distance de freinage est plus longue avec le Goodride Z-507 ZUPER SNOW.

TCS

Le TCS a testé 16 types de pneus d’hiver de dimension 195/65 R15 91T et 18 types de pneus de dimension 225/50 R17 98V. Les forces et faiblesses des différents produits ont été évaluées selon 17 critères. Selon un communiqué, lors du test de cette année, 31 types de pneus d’hiver ont obtenu la mention «très recommandé» ou «recommandé», 1 pneu s’avère «recommandé avec réserve» et 2 ont échoué, présentant un réel danger pour la sécurité des conductrices et des conducteurs.

Les tests ont été réalisés sur chaussée sèche, mouillée, enneigée et verglacée. Les pneus ont également été évalués en termes de bruit, de consommation de carburant et d’usure. À l’issue de ce protocole, une grande majorité – 31 pneus sur 34 – ont obtenu la mention «très recommandé» ou «recommandé».

Deux tailles de pneus évaluées

La dimension 195/65 R15 91T est la dimension la plus répandue pour les véhicules de classe moyenne. Deux des principales raisons qui ont coûté des points à certains de ces pneus sont des faiblesses sur route mouillée et une assez mauvaise résistance à l’usure.

Les pneus de dimension 225/50 R17 98V sont destinés aux véhicules de classe moyenne supérieure. Seuls 3 pneus ont décroché la mention «très recommandé», 13 autres ont été jugés «recommandé» et 2 «non recommandé».

Des pneus chinois dangereux

Les deux pneus de dimension 225/50 R17 98V qui ont été jugés «non recommandé» – tous deux de marque chinoise et dont le prix est bas – ont totalement échoué lors du test. Il s’agit des deux pneus low budget Goodride Z-507 ZUPER SNOW et Linglong GREEN-Max WINTER UHP. Les pneus de Goodride ont obtenu la plus mauvaise note dans quatre des sept critères. Au vu de leurs graves faiblesses et leurs déficiences, on ne peut que déconseiller l’achat de ces deux modèles de pneus.

Les importantes faiblesses concernent leurs performances sur routes mouillées et enneigées. Sur route mouillée, le Linglong GREEN-Max WINTER UHP présente une distance de freinage de 80 km/h à 0 km/h de 11 mètres de plus que le Bridgestone, le mieux coté de cette catégorie. Cela signifie qu’au moment où le véhicule chaussé de Bridgestone est à l’arrêt complet, le véhicule chaussé de Linglong roule encore à 40 km/heure. Sur route enneigée, la distance de freinage de 50 km/h à 0 km/h est plus longue de 3 mètres avec le Goodride Z-507 ZUPER SNOW.

Catastrophique lors d’aquaplaning

Le pneu de Linglong s’est révélé catastrophique lors du test d’aquaplaning. Alors que le pneu de Bridgestone résiste à l’aquaplaning jusqu’à 80 km/h sous une forte pluie, le pneu de Linglong perd l’adhérence à 65 km/h déjà. Enfin, le pneu de Goodride a obtenu de mauvais résultats au test d’usure.

Alors que le pneu Michelin de même dimension a atteint 43’000 km lors du test d’usure, le Goodride n’a tenu que 23’000 kilomètres. Au final, un pneu bon marché ne s’avère pas moins cher qu’un produit haut de gamme, selon le TCS.

(comm/cbx)

Votre opinion

33 commentaires