Genève: Les véhicules bientôt taxés selon leurs émissions de CO2?
Actualisé

GenèveLes véhicules bientôt taxés selon leurs émissions de CO2?

Jugeant «obsolète» le critère de puissance des véhicules, le TCS Genève propose de les imposer selon leurs émissions. Une initiative cantonale a été lancée.

Photo d'illustration

Photo d'illustration

iStock

La section genevoise du TCS a lancé mardi une initiative cantonale qui propose d'imposer les véhicules en fonction de leurs émissions de CO2. Actuellement, la taxe est modulée selon la puissance à Genève. Le TCS a 4 mois pour récolter environ 5300 signatures.

Aux yeux de la section genevoise du TCS, le critère de la puissance des véhicules est «obsolète». Il ne correspond plus ni aux avancées technologiques réalisées dans le secteur automobile ni aux nouvelles normes et exigences environnementales.

Imposer les véhicules selon leurs émissions de CO2 conduira à renouveler le parc automobile et à privilégier l'achat de voitures moins gourmandes à puissance égale. Pour une puissance donnée, les émissions de CO2 peuvent en effet «varier du simple au double».

Participation au réchauffement

Les émissions de CO2 sont en étroite corrélation avec la consommation des véhicules, rappelle la section genevoise du TCS. Or, ces émissions participent au phénomène de réchauffement climatique. Un changement d'approche serait plus écoresponsable.

L'initiative ne s'attaque pas au système de bonus et malus qui serait conservé. Les véhicules uniquement mus par une motorisation électrique, quant à eux, seraient taxés en fonction de leur poids qui est un bon indicateur de bilan carbone.

Avec son initiative, le TCS ne veut pas altérer, dans l'immédiat, les recettes fiscales de l'Etat de Genève. Il prévoit que les nouveaux critères de taxation ne s'appliquent qu'aux nouvelles immatriculations pour les véhicules à moteur à combustion.

(ats)

Votre opinion