Curling - Le Team de Cruz en mission olympique à Bienne
Publié

CurlingLe Team de Cruz en mission olympique à Bienne

Le skip genevois Peter de Cruz et son équipe affrontent Berne Zähringer dès ce mercredi (18 h) à Bienne. Enjeu: une place pour les JO de Pékin 2022. Entretien.

par
Rebecca Garcia
Peter de Cruz et son équipe du Team Genève partent à l’assaut des Jeux olympiques.

Peter de Cruz et son équipe du Team Genève partent à l’assaut des Jeux olympiques.

Freshfocus

La première équipe qui l’emporte quatre fois contre son adversaire gagne son ticket pour Pékin 2022. Rien n’est encore fait puisque les deux équipes qui s’affrontent en barrage de qualification, dès ce mercredi (18 h) à Bienne, sont le CC Genève et Berne Zähringer.

«C’est une affiche très équilibrée», observe Patrik Lörtscher, champion olympique de curling en 1998. Le spécialiste suit de près les équipes helvétiques et s’attend à des qualifications très disputées. «Les deux mériteraient», lâche encore l’expert.

A noter que l’équipe féminine de Silvana Tirinzoni s’est déjà qualifiée pour les JO, grâce au titre mondial obtenu le 10 mai dernier aux Mondiaux de Calgary.

L’expérience contre la nouveauté

Le Curling Club Trois Chêne a déjà participé aux Jeux olympiques. Le Team Peter de Cruz y a remporté une médaille de bronze en 2018 à PyeongChang. Se battre pour participer à nouveau à un tel événement est une évidence pour Peter de Cruz. Le skip se confie avant d’affronter Yannick Schwaller et son équipe.


Trois questions à Peter de Cruz

Samedi, vous saurez si votre équipe est qualifiée ou non pour Pékin 2022. Vous stressez?

Franchement, le stress monte un peu, oui. J’attends cela depuis presque quatre ans, même s’il y a eu d’autres compétitions. Le temps passe, les entraînements s’enchaînent et tout d’un coup, nous y sommes.

Avez-vous une stratégie «anti-Bernois» ?

Non, nous n’avons rien prévu de spécifique. Nous espérons bien sûr les surprendre deux ou trois fois avec des actions que nous n’avons pas encore montrées au public. De manière générale, nous jouons pour gagner, davantage que pour ne pas perdre. Notre ADN est d’être agressifs et d’aller chercher chaque point.

Regrettez-vous de ne pas avoir terminé troisième plutôt que deuxième aux Mondiaux, ce qui vous a privé d’une qualification directe ?

C’est sûr que c’est particulier, puisque finir deuxième ou troisième ne nous a pas rendus meilleurs ou moins bons. Notre troisième place ne change rien à notre niveau, tout comme terminer deuxième face à une mauvaise équipe n’aurait pas signifié que nous étions meilleurs. Au final, nous sommes parvenus à qualifier la Suisse à la compétition de curling des Jeux olympiques de Pékin et c’est ce qui compte le plus.

De toute manière, nous ne pouvons pas revenir en arrière. La série de matches que nous allons disputer va devenir un souvenir positif dans un moment, comme beaucoup de moments difficiles. Nous nous sommes défoncés tout l’été pour nous préparer à cette confrontation et nous allons essayer de garder un maximum de plaisir.

Le calendrier des confrontations.

Le calendrier des confrontations.

TeamdeCruz

Votre opinion

0 commentaires